Prix en Algérie : vers la fin de la spéculation par le biais de sa criminalisation ?

Algérie – Ce serait bientôt la fin du phénomène de la spéculation exercé sur le prix de divers produits notamment alimentaires en Algérie. Cela à travers une révision de la loi qui servira à criminaliser cette pratique. Voici les informations à retenir. 

En effet, c’est ce que nous apprend le média L’Expression dans son édition d’aujourd’hui 29 septembre 2021. Le ministre du Commerce et de la Promotion des Exportations, Kamel Rezig a annoncé que ses services ministériels sont sur le point de mener une révision d’un certain nombre textes juridiques. Cela afin de faire barrage à la spéculation qui règne sur les prix de certains produits agricoles sur les marchés en Algérie.

En parallèle à cette annonce, le premier responsable du Commerce dans le pays a communiqué des directives. Il l’a fait à l’adresse de ces directeurs de son secteur. C’est afin de mettre un terme aux spéculations. Le but est également de réguler les prix de certains produits agricoles. C’était à travers un communiqué partagé par le ministère. 

Dans le détail, cela s’est déroulé lors d’une rencontre présidée par Kamel Rezig. Avec la participation des directeurs du même secteur. L’objectif premier de cette réunion est d’exécuter les recommandations du président de la République, issues de la dernière rencontre gouvernement-walis.

Le ministre dy Commerce émet des instructions « fermes »

En fait, d’après ce que nous informe la même source, le ministre lors de cette rencontre a dressé certaines instructions « fermes ». C’était à l’endroit des personnes présentes sur place, soit les directeurs régionaux. Cela s’est essentiellement porté sur l’impératif de réguler le marché pour certains produits agricoles. 

C’est en insistant sur la nécessité de travailler en étroite coopération avec les différentes commissions mixtes. Dans le but de briser la chaîne des spéculations. Celles-ci ont atteint des niveaux records ces derniers temps. Le ministre appelle à s’engager jusqu’à ce que ces pratiques cessent.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes