24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieFlambée du prix de poulet en Algérie : mesures urgentes du ministère...

Flambée du prix de poulet en Algérie : mesures urgentes du ministère de l’Agriculture

Publié le

- Publicité -

Algérie – Face à la flambée soudaine des prix du poulet malgré une abondance de production, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Heni, a convoqué d’urgence les principaux acteurs du secteur pour une série de mesures correctives.

Dans un contexte de hausse inexplicable des prix du poulet en Algérie, Abdelhafid Heni, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a agi promptement, réunissant les principaux intervenants du secteur pour une série de discussions cruciales. La rencontre a inclus des représentants de l’Office national de l’alimentation du bétail (ONAB) et de la Société algérienne de régulation des produits agricoles (SARPA). 

- Publicité -

En plus de l’Entreprise Publique Économique de Réfrigération (FRIGOMEDIT). Ainsi que des éleveurs privés et des représentants de la Fédération Nationale des Éleveurs de Volaille et de l’Union Nationale des agriculteurs algériens (UNPA). Le rendez-vous a permis d’aborder de front la situation préoccupante.

Le ministère a publié un communiqué soulignant les décisions prises lors de cette rencontre. Parmi celles-ci, on note la mise en place d’enquêtes par les services vétérinaires et l’accélération de la fourniture d’intrants, notamment les aliments pour volailles, aux petits éleveurs. Cette démarche est conditionnée par la présentation d’un certificat sanitaire délivré par les services vétérinaires de la wilaya. De plus, le ministère a insisté sur la communication des prix « minimaux » sur le marché national pour les aliments fournis par l’ONAB, prix qui restent stables tout au long de l’année.

Régulation du prix de poulet en Algérie : actions décisives du ministère de l’Agriculture

Une autre décision majeure concerne la fixation du prix du poussin de chair à 120 DZD l’unité, tout en maintenant un marché libre avec un système de suivi des éleveurs et des coopératives d’élevage de volaille blanche. La tutelle vise également à augmenter les capacités de production en alimentant le marché avec des produits locaux et importés, et à réduire les délais de fourniture de volaille blanche importée.

- Publicité -

Enfin, le ministre Abdelhafid Heni a souligné la nécessité de lancer des consultations avec les représentants de la Fédération Nationale des Éleveurs de Volaille pour parvenir à un accord de branche. Cet accord a pour but de définir un modèle optimal d’organisation et de gestion du secteur, dans l’intention de stabiliser les prix sur le marché. Ces consultations impliquent tous les acteurs du secteur, y compris les producteurs d’aliments, les éleveurs, les abattoirs, les coopératives et les institutions.

Cette initiative du ministère de l’Agriculture et du Développement rural marque un pas significatif dans la quête de stabilité et de régulation du marché de la volaille en Algérie. Une démarche essentielle pour garantir la sécurité alimentaire et protéger les intérêts des consommateurs ainsi que ceux des éleveurs.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -