13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
mercredi, 21 février 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureCultureNetflix en Algérie : la plateforme baisse le prix de ses abonnements

Netflix en Algérie : la plateforme baisse le prix de ses abonnements

Publié le

- Publicité -

Culture – C’est une bonne nouvelle pour les sériephiles et tout amoureux du cinéma : le leader mondial de la vidéo à la demande, Netflix, a pris la décision de baisser les coûts de ses abonnements dans trente (30) pays, dont l’Algérie.  

Lancée en 2013, l’application à la vignette rouge et noire est parvenue à convaincre le grand public et a ringardisé le petit monde des séries et des films télé. Bien qu’elle soit encore aujourd’hui le leader sur le marché de la SVOD, elle fait face à une concurrence de plus en plus rude. C’est alors dans ce contexte que le géant du cinéma en ligne, Netflix, a fait le choix d’élargir l’accessibilité de ses abonnements, en Algérie notamment. 

Pour favoriser l’éclosion à haut niveau des chiffres, le spécialiste américain du streaming préfère alors prendre toujours les devants et enchaîner les stratégies. Il ne s’arrête toutefois pas à ça. Dans une ère où les services de contenus vidéos se font de plus en plus nombreux, il anticipe sans cesse les solutions alternatives. Dernière en date : des rabais sur les forfaits dans trente (30) nations. 

- Publicité -

Parmi elles, on retrouve plus d’une douzaine issue du monde arabe. Soit, entre autres, l’Algérie, le Liban, le Yémen, Soudan, la Tunisie. En plus de la Jordanie, la Palestine, la Libye ou encore l’Irak et l’Égypte. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie de cette édition du dimanche 26 février 2023. Ça se passe juste ci-dessous. 

Netflix revoit ses tarifs à la baisse : ce qu’il faut savoir 

Greg Peters, dirigeant de la susdite entreprise, s’était exprimé, l’an dernier, sur cette nouvelle mesure avant son entrée en vigueur. « Nous cherchons à servir plus de membres à travers le monde en essayant d’offrir une valeur appropriée à ces différents niveaux de prix ». 

C’est en effet ce que déclarait, il y a quelques mois, l’un des co-PDG de la plateforme américaine en question. Il a déclaré souhaiter attirer plus de nouveaux abonnés. « Il faut savoir qu’il y a beaucoup de pays où nous ne sommes pas encore bien implantés. Nous escomptons d’aller séduire leurs habitants », avait en outre indiqué le même responsable.

- Publicité -

Il y a lieu de noter par ailleurs que la réduction sur les abonnements différera d’un État à l’autre. Les prix devront ainsi être divisés par deux au niveau de certaines zones. Celles où le nombre des clients est minime. Le territoire algérien pourrait donc en faire partie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -