JSK : la société de Yarichène à Marseille saccagée (image)

Foot – Des scènes de chaos et d’apocalypse : la société du nouveau président de la JSK, Yazid Yarichène, a été la cible d’attaques de destruction. Nous vous en parlons dans notre édition du dimanche 19 septembre 2021. 

Le showroom automobile du nouvel homme fort de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), Yazid Yarichène, était en émoi ce samedi. Il a été totalement chambardé par la présence d’actes coléreux d’une rare impétuosité. Et les images qu’a relevées le média en ligne DZ News sont impressionnantes ! 

Un terrible incident a ravagé sa société établie dans la ville de Marseille, en France. Elle a été alors prise d’assaut et vandalisée aux petites heures par des individus dont on ignore encore l’identité. Comme en témoignent les images, la voiture de sa secrétaire a été la proie des flammes.

Si les dégâts sont énormes, heureusement aucun blessé n’est à déplorer dans l’attaque à la voiture et au local. D’importants moyens ont ainsi été mis en œuvre par les services de police pour élucider l’aspect du saccage.

Yazid Yarichène reçoit des menaces de mort 

C’est un message très agressif qu’a reçu, ce samedi,  l’homme à la tête de la nouvelle direction du club kabyle. Le rideau de fer de son showroom a été recouvert d’inscriptions à caractère menaçant. Un mot anonyme dans lequel Yazid Yarichène est pris pour cible. « Tu es mort », tel est le tag criminel.

Un choc pour celui qui a pris les rênes de la JS Kabylie il y a quelques jours seulement. Le successeur de Cherif Mellal a préféré garder le silence face à la gravité des propos. Il prévoit toutefois organiser, cet après-midi, une conférence de presse pour revenir sur cette attaque dont il a été victime.

C’est du moins ce que relate le média arabophone susvisé dans son numéro d’aujourd’hui. Il convient de rappeler que le tribunal de Tizi-Ouzou a remis à Yazid Yarichène une ordonnance d’expulsion de son désormais prédécesseur. Mais celui-ci refuse encore de se plier à cette situation.

Il compte faire appel. Le président déchu du club kabyle escompte, de surcroît, solliciter 64 milliards de centimes d’indemnisation auprès de la justice. Il s’agit là de ce dont a fait part le principal intéressé sur la chaîne Berbère Télévision.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes