Cherif Mellal : « La JSK me doit 64 milliards de dinars » (vidéo)

Foot – Cherif Mellal assure ne pas vouloir renoncer à sa lutte pour reconquérir sa place de président de la JSK et une partie de son investissement, soit environ 64 milliards de dinars. Découvrez ses récentes déclarations plus en détails dans les lignes qui suivent. 

Le feuilleton judiciaire entre le nouvel homme fort de l’écurie kabyle et le président déchu est encore loin de connaître son épilogue, même après l’obtention d’un ordre d’expulsion du dernier cité par la nouvelle direction. L’ordonnance judiciaire étant momentanée nourrit l’espoir de Cherif Mellal de pouvoir reprendre rapidement les rênes de la JSK. Il se dit prêt à tout pour tenir tête à ses adversaires. 

C’est en effet ce qu’a affirmé, ce vendredi, le principal intéressé, avec une confiance déconcertante. Il s’est exprimé sur l’affaire aux multiples rebondissements autour de la direction de la JS Kabylie dans l’émission «Timlilit », diffusée sur la chaîne Berbère Télévision. Nous rapportons pour vous son témoignage, ce 18 septembre 2021. Mellal a ainsi annoncé, d’emblée, qu’il s’apprêtait à faire appel à la dernière décision de la justice.  

Celle qui porte son expulsion du siège du club. Elle a été rendue par le tribunal administratif de Tizi-Ouzou. Outre la contestation de cette décision juridique, le désormais président déchu prévoit d’introduire une deuxième requête auprès de la cour susvisée. Il compte alors déposer un recours gracieux afin de solliciter la reconnaissance et l’indemnisation de ses droits. À savoir 64 milliards de dinars, a-t-il en outre souligné. 

JS Kabylie : Iarichène aux commandes, Mellal s’accroche 

Dans un récent communiqué de presse, l’ancienne direction, présidée par Cherif Mellal, a annoncé la mise en œuvre de la passation de consignes, conjointement avec son successeur. « Elle sera faite sur les dossiers des joueurs et les divers codes de gestion y afférents. En toute conscience et responsabilité et dans le souci majeur de ne point pénaliser la marche normale de l’équipe fanion ». 

Il s’agit là de ce qu’on peut lire dans le document en question. Ce dernier indique, de surcroît, que l’ordonnance d’expulsion qu’a obtenue le camp de Yazid Iarichène n’est que temporaire. Elle ne sera définitive, précise-t-on, qu’après le second jugement. « Pour notre part, nous restons optimistes et sereins dans l’attente des jugements définitifs de nos affaires toujours pendantes par devant les juridictions compétentes ». 

De son côté, le nouveau patron de la JSK affirme que la destitution de Cherif Mellal est irrévocable. Yazid Yarichène assure vouloir se concentrer uniquement sur son objectif : redorer le blason d’antan du club kabyle

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes