Îles Habibas : ces « Galápagos » de l’Algérie méconnues du grand public

Algérie – Composés d’une cinquantaine d’îles, les côtes de notre pays regorgent de destinations peu connues. Faites la découverte, ce 20 septembre 2021, des îles Habibas, un petit bout de paradis, situées en Algérie.

Pas besoin de partir au bout du monde pour goûter à un spectacle, notamment sous-marin, époustouflant. Comme son nom en arabe l’indique, « El Djazair » dénombre plusieurs îles sur son littoral. Offrant des vacances de rêve aux amoureux de la nature. Les citoyens en Algérie peuvent, ainsi, naviguer vers les îles Habibas pour en apprécier la beauté et découvrir un merveilleux patrimoine naturel. Et ce, sans avoir à quitter les eaux algériennes !

Au large de la wilaya d’Oran, face à la plage de Madagh se situent les îles Habibas. Entre le mérou, les gorgones et les algues, l’archipel est l’endroit où toutes les composantes du paysage méditerranéen semblent s’être données rendez-vous. En approchant ce 0,4 kilomètre carré de terre émergée et préservée, on est pris par cette impression de paradis perdu.

En outre, l’endroit accueille depuis des siècles un phare construit par les Français. Conférant une esthétique particulière au lieu. Dans les profondeurs, la faune et la flore sous-marine contribue également à la beauté de l’archipel des îles Habibas. Le corail donne, à son tour, un monde sous-marin à couper le souffle. On vous a repéré, ce lundi 20 septembre, les paysages qu’offrent les îles Habibas.

Îles Habibas : un paradis maritime 

En outre, ces « Galápagos » de l’Algérie accueillent de nombreuses espèces végétales et animales. Certaines d’entre elles sont endémiques. On y découvre un tourbillon de couleurs d’espèces différentes qui offrent autant de petits paradis aux plongeurs. Par ailleurs, les îles en question sont entourées d’un grand nombre de petits rochers.

Il convient de noter que les îles Habibas sont classées comme réserve naturelle maritime par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Cela depuis 2003. Elles figurent aussi parmi les aires spécialement protégées d’importance méditerranéenne (ASPIM) depuis 2005.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes