Hadj 2022 : y a-t-il des cas de décès ou de maladie parmi les pèlerins algériens ? Belmehdi tranche

Religion – Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs fait le point sur la situation des pèlerins algériens qui ont accompli les rites du grand pèlerinage (hadj) 2022. Rendez-vous vite dans la suite de cette édition du mercredi 13 juillet pour en savoir plus à ce sujet. 

Dans une déclaration émise un peu plus tôt ce mardi 12 juillet, le ministre en charge des  Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, s’est exprimé pour notamment apporter un éclairage au sujet de l’état de santé des pèlerins algériens qui se sont rendus à la Mecque afin d’effectuer le Hadj 2022.

Avant toute autre chose, il convient de rappeler que l’accomplissement de ce cinquième pilier de l’Islam cette année se démarque par une ambiance particulière. D’autant plus que l’Arabie Saoudite a catégoriquement fermé ses portes pour ces rites pendant deux longues années en raison de la situation sanitaire mondiale. Celle engendrée par l’épidémie du coronavirus.

De ce fait, l’amélioration consentie un peu partout dans les quatre coins du monde vis-à-vis de la maladie a réjouit les musulmans du monde entier. Car, grâce à cette bonne nouvelle, effectuer les rites du Hadj était de nouveau possible, chose qu’ils attendaient depuis un bout de temps.

Hadj 2022 : la mission algérienne dans les meilleures conditions sanitaires

En effet, un bon nombre de citoyens algériens se sont envolés dans ce pays du Moyen-Orient à l’occasion de la nouvelle édition du grand pèlerinage musulman. À ce propos, le premier responsable du MARW a révélé que la saison du Hadj 2022 est réussie après une absence de deux ans.

Plus particulièrement, il a qualifié cette saison « d’exceptionnelle mais réussie ». Il s’agit là d’une information rapportée par El Khabar. À cet égard, le même membre du gouvernement a salué les efforts des guides qui ont assuré les instructions nécessaires.

D’ailleurs, le résultat reflète le degré de maîtrise de la situation : la mission algérienne ne compte aucune mort ni de patients dans les hôpitaux. Elle n’enregistre pas de cas de disparition non plus. C’est ce qu’a affirmé, pour sa part, le responsable de l’information à la Direction générale de la protection civile.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes