Des camionneurs algériens pris dans une embuscade au Mali

Actualité – Dans cette édition du 13 juillet 2022, nous vous livrons les détails de l’affaire des trois camionneurs algériens pris dans une embuscade au Mali.

Lors de l’exécution de leur fonction qui consiste à transporter des marchandises lourdes entre l’Algérie et le Mali, des camionneurs algériens ont été pris dans une embuscade. Le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger (MAE), repris par le quotidien francophone Le Soir d’Algérie, en dit plus à ce sujet.

Dans le détail, l’attaque a été menée par un groupe de quatre personnes, dans la ville de Gao au Mali. Et cela, à la veille de l’Aïd El Adha 2022, qui correspond au 8 juillet dernier, vers 2 h 00 du matin. Les malfaiteurs ont choisi l’endroit de repos des chauffeurs de camion pour leur « réclamer de l’argent ».

Cette nuit-là, le campement comptait un convoi de 7 camions et chauffeurs en tout. Et comme ces derniers n’ont pas répondu favorablement à la demande des assaillants, ils ont subi des tires. C’est alors que trois d’entre eux ont été touchés par des balles de kalachnikov.

À ce propos, la même source précise que les blessés ont été évacués à l’hôpital de la ville susvisée. Aux dernières nouvelles, l’un des blessés est dans un état meilleur et il a quitté l’établissement hospitalier. En revanche, les deux autres sont toujours pris en charge à Gao.

Les éventuels auteurs de l’embuscade

Pour ce qui est des responsables qui se tiennent derrière cet acte de violence, aucune information officielle n’est divulguée jusqu’à l’heure actuelle. De leur côté, les habitants de la région attribuent ces faits aux « bandes criminelles ». Selon le communiqué, celles-ci sont connues pour leur activité dans cette zone du pays.

Dans ce même sillage, le média susvisé a dévoilé davantage de précisions. De l’avis des spécialistes, l’armée du Tchad pourrait bien avoir une main dans cette affaire. Ces derniers qui sont déjà au Mali depuis un moment sont à présent actifs de façon clandestine. La bonne nouvelle par contre, c’est que cette attaque n’a engendré aucune perte humaine.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes