12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
mardi, 23 avril 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL’existence d’extraterrestres confirmée grâce à une météorite atterrie en Algérie ?

L’existence d’extraterrestres confirmée grâce à une météorite atterrie en Algérie ?

Publié le

- Publicité -

USA – Des scientifiques prétendent avoir trouvé une protéine, qui pourrait être associée à l’existence d’extraterrestres, dans une météorite trouvée, il y a trente (30) ans de cela, en Algérie. 

Une molécule organique non originaire de notre planète Terre enfin découverte ? Ce raisonnement hypothétique suscite depuis des mois l’emballement des scientifiques à travers le monde. Après une étude approfondie, des chercheurs ont récemment annoncé avoir identifié une protéine. Repérée dans une météorite tombée il y a trente (30) ans en Algérie, la matière pourrait prouver l’existence éventuelle d’extraterrestres. 

L’étude a été menée par trois chercheurs. Il s’agit d’excellents scientifiques de l’université Harvard, de la biotech Plex Corporation et de Bruker Scientific. Tous ont décrit dans un article l’origine de l’énigmatique protéine. Un document qu’ils ont déposé sur le serveur de pré-publication ArXiv, il y a un an. Soit, le 22 février 2020. 

- Publicité -

Les spécialistes se sont évertués à analyser l’aérolithe Acfer 086 qui a atteint la croûte terrestre. Il s’est posé plus précisément dans notre pays en 1990. Les trois chercheurs ont exploré la météorite au moyen de la spectrométrie de masse. Une technique physique d’analyse qui permet de discerner des molécules et de caractériser leur structure chimique. 

Météorite extraterrestre en Algérie : Un élément essentiel à la construction du vivant jamais détecté auparavant ! 

En effet, grâce à la méthode physique destructive, les experts scientifiques sont parvenus à identifier des néo-composants. Ils ont déterminé une molécule comprenant des chaînes de glycine et d’hydroxyglicine. C’est plus exactement une protéine composée par des atomes de fer, d’oxygène et de lithium. 

Les chercheurs ont baptisé la protéine qu’ils ont trouvée à l’intérieur de la météorite, hémolithine. Cette dernière possède une structure semblable à d’autres molécules terrestres connues, selon les explorateurs scientifiques. Cependant, son rapport entre le deutérium et l’hydrogène ne correspond en rien à la vie terrestre. Elle est compatible avec les comètes à longue période. Des astres dont la durée est supérieure à 200 ans. 

- Publicité -

Avant cela, d’autres investigateurs avaient fait la découverte d’acides aminés dans des aérolithes. Mais aucun d’eux n’avait de chaîne suffisamment élancée contrairement à l’hémolithine. Ce qui était encore impossible pour les scientifiques de les considérer comme des protéines complètes.   

La communauté scientifique s’interrogent sur l’origine de la molécule

Les résultats que les trois chercheurs ont obtenus demandent encore à être confirmés. Néanmoins, l’élément trouvé dans la météorite pierreuse retrouvée en Algérie appuie la thèse de l’origine extraterrestre de la vie sur Terre.

Cette protéine, souligne la communauté scientifique, peut avoir été formée dans le disque proto-solaire depuis des siècles. Soit environ 4,6 milliards d’années. Il est à noter que les spécialistes sont encore dubitatifs. Plusieurs commentateurs penchent plutôt vers une autre hypothèse. Ils pensent qu’il ne s’agirait pas vraiment d’une protéine.

Il est question, d’après eux, de simples acides aminés. Des protéines, dit-on, constituées à partir d’ARN et d’éléments organiques déjà présents sur notre globe terrestre. Autrement dit, il s’agirait d’une application à partir de données incomplètes, stipulent certains scientifiques. Aucune ratification n’a été encore faite jusqu’à ce jour, 05 avril 2021, quant à la souche de cette hémolithine. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -