Éducation Algérie : le Cnapeste demande un concours national sur diplôme en urgence

Éducation – Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPESTE) réclame en urgence un concours national sur diplôme en Algérie. Dzair Daily vous en dit davantage dans l’édition de ce dimanche, 31 juillet 2022.

En effet, le CNAPESTE s’est empressé de programmer un concours national sur diplôme en Algérie. Cela, afin d’accéder au rang de professeur dans l’un des trois cycles d’enseignement. Et par conséquent, éviter de se confronter à des départements pédagogiques sans éducateurs. Il s’agit là de ce que rapporte Echorouk dans son quotidien arabophone.

Par ailleurs, le CNAPESTE a demandé l’attribution de postes supplémentaires pour assurer la bonne qualité des enseignants diplômés des écoles supérieures. Sachant que la décision est venue après la réunion du conseil qui a eu lieu les 24 et 25 juillet derniers. Et ce, au niveau du lycée Frantz Fanon dans la wilaya de Boumerdès en présence de représentants de 36 wilayas.

Les responsables concernés ont également pris des mesures nécessaires pour éviter le dilemme des classes trop chargées au sein des établissements scolaires. Ainsi que réduire le taux de chômage dans le secteur de l’enseignement. Et ce, afin d’assurer une entrée sûre et stable pour les élèves, précise la même source.

Décisions du CNAPESTE : ce que vous devez savoir

En outre, le CNAPESTE a enregistré l’incertitude entourant les décisions liées à la prochaine rentrée scolaire. Celle-ci se caractérise par l’improvisation des plans et des mécanismes en l’absence de participation. Notamment, la poursuite des décisions centrales unilatérales. Cela, dans la mesure où elles sont peu nombreuses.

En conséquence, le CNAPESTE décide de remettre une copie du projet initial de la loi 12/240 portant sur le statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de l’Éducation nationale. Et ce, sous réserve d’amendement et de complément par le comité technique. Ce dernier a été installé le 25 octobre 2021 au niveau du ministère.

Ce n’est pas tout ! Le syndicat a renouvelé aussi la mise en garde de la tutelle contre la compromission des gains totaux et des gains des enseignants. Notamment le principe de parallélisme et d’égalité dans la promotion aux grades créés selon les filières pédagogiques et administratives. Tout en demandant de refléter les engagements inscrits dans les procès-verbaux signés entre le CNAPESTE et le ministère.

Il a affirmé son adhésion à toutes les revendications de base soulevées précédemment. À savoir, l’augmentation des salaires et la réouverture de la discussion sur sept (07) anciens ou nouveaux dossiers. On retrouve le système compensatoire et le logement, la retraite relative et les services sociaux. En plus de la médecine du travail, la subvention de la région et les libertés syndicales.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes