22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérie : début du recrutement de cette catégorie d’enseignants pour la prochaine...

Algérie : début du recrutement de cette catégorie d’enseignants pour la prochaine rentrée scolaire

Publié le

- Publicité -

Emploi – Découvrez dans cette édition du 4 juillet 2022, la catégorie d’enseignants concernée par le recrutement au titre de la prochaine rentrée scolaire en Algérie.

En prévision de la rentrée scolaire 2022 / 2023 en Algérie, certaines directions de l’Éducation ont annoncé le début du recrutement d’une catégorie particulière d’enseignants. Dans le détail, cette procédure est au profit de 26 wilayas en tout sur le niveau national, à l’instar de l’est de la capitale Alger, Médéa, Blida et Bouira.

Selon le quotidien arabophone Echorouk, cela concerne également les wilayas de Chlef, Laghouat, M’Sila, El Bayadh et El M’Ghair. En plus de Guelma, El Oued, Adrar, Khenchela, Batna, Tissemsilt, Biskra, Tipaza et Jijel. Ainsi que Tizi Ouzou, Oran, Boumerdès, Ouled Djellal, Touggourt, Mascara, Tébessa et enfin Aïn Defla.

- Publicité -

Ces localités ont en effet réservé des postes aux enseignants diplômés des Écoles supérieures. Et ce, dans les trois phases d’enseignement et dans diverses spécialités et matières. Ce choix bien précis de catégorie s’explique par le contrat d’engagement conclu entre le ministère de l’Éducation nationale et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

De ce fait, les intéressés sont alors invités à déposer leurs candidatures pour d’éventuels recrutements, au motif qu’ils sont prioritaires dans l’emploi. Cela, dans l’attente de la convocation des professeurs au niveau des 34 directions pédagogiques restantes.

Éducation en Algérie : missions des directions des wilayas

Les directions de l’Éducation des wilayas sont tenues de mener à bien les différentes démarches organisationnelles et administratives liées à la prochaine rentrée scolaire. Notamment en termes de recrutement des enseignants concernés par le mouvement annuel de mobilité. Et ce, au niveau des établissements d’enseignement affiliés au même secteur géographique.

- Publicité -

Leur mission consiste, en outre, en la nomination d’éducateurs réintégrés. Ces derniers reprennent soit après l’expiration de la période de leur saisine en intérim ou affectation. Ou même après le service national, congé de maladie de longue durée ou en exécution d’une peine judiciaire.

De plus, ces mêmes directions doivent aussi veiller à l’emploi de titulaires d’un diplôme de licence. Plus précisément, il s’agit de ceux ayant exercé la formation prévue par la loi. Celle-ci leur permet la nomination au grade de professeur. Et ce, pour occuper un poste à l’enseignement secondaire, par exemple.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -