AccueilÉconomieDevise AlgérieLe dinar algérien a réalisé des acquis historiques : qu’est-ce que le...

Le dinar algérien a réalisé des acquis historiques : qu’est-ce que le citoyen a gagné ?

Devise – Alors que le dinar algérien a réalisé un rebond et un acquis historique, le citoyen s’interroge sur ce qui va y gagner. Restez branchés, Dzair Daily rapporte pour vous la réponse dans l’édition de ce samedi, 24 septembre 2022. 

En effet, alors le dinar algérien a enregistré des acquis historiques, ces derniers jours, le citoyen en a tiré profit. C’est, sans doute, le premier de son genre depuis une décennie. En revanche, il reste stable sur le marché noir des devises. Si vous êtes curieux de connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Selon les données officielles de la Banque d’Algérie, la valeur du dinar algérien par rapport au dollar américain a atteint, vendredi soir, 140,68 dinars algériens. Tandis que la valeur de l’euro a atteint 139,45 dinars algériens. Effectivement, la monnaie algérienne a réalisé des gains de six (6) dinars face à l’euro et au dollar. 

Cela, par rapport aux premiers mois de cette année. Soit une hausse de 12,5 % par rapport à 2021. Il convient de noter que ce bond du dinar face aux devises étrangères est dû aux indicateurs macroéconomiques positifs. Soit, une croissance de 3,6 %. En plus du produit intérieur brut (PIB) pour cette année qui est estimé à 180 milliards de dollars.

Il s’agit là de ce qu’a déclaré le professeur économiste, Mourad Kouachi, à la Radio locale de Sétif. Par ailleurs, ce dernier, à l’augmentation des réserves de change à la suite des exportations de l’Algérie dans le domaine des hydrocarbures, a contribué à l’appréciation du dinar. En plus des facteurs externes tels qu’une baisse de la valeur du dollar et de l’euro.

Rebond du dinar algérien : voici le bénéfice du citoyen

Comme nous l’avons cité plus haut, le citoyen a bénéficié du saut qu’a connu le dinar algérien. Selon le professeur économiste, cette hausse contribuera à la stabilité du pouvoir d’achat du citoyen. Notamment, la stabilité des prix des produits. Et ce, en écartant la baisse des prix des produits de consommation. 

Cela est, en grande partie, dû à la mentalité des commerçants algériens, a-t-il souligné. Ainsi que la puissance du marché parallèle qui représente le plus grand obstacle auquel est confrontée l’économie nationale. En outre, l’intervenant a ajouté que l’appréciation de la valeur du dinar contribue à ralentir le taux d’inflation élevé que connaît le monde actuellement

Afin de préserver ces acquis, l’économiste a appelé à continuer à l’encouragement de la politique d’exportation hors hydrocarbures. Ainsi qu’à prêter attention aux autres secteurs à l’avantage concurrentiel. À savoir, les secteurs miniers, tourisme, agriculture et des entreprises émergentes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes