Devise Algérie

Dévaluation du dinar face à l’Euro : Le ministre des Finances s’exprime

0
Dinar Euro
S'abonner :

Algérie – Le recul de la valeur du dinar face à l’Euro et à d’autres devises, est le fruit de « la conjoncture exceptionnelle » engendrée par la pandémie du Coronavirus, explique le ministre des Finances.

En effet, c’est ce qu’a indiqué ce 04 juillet, Aymen Benabderrahmane, ministre des Finances; lors d’une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie, au siège du gouvernement; à l’occasion de l’émission de nouveaux billets et pièces de monnaie. Ce dernier a reconnu que, l’actuelle dépréciation de la monnaie nationale en Algérie, notamment le Dinar face à l’Euro; est hautement prononcée; a rapporté l’APS

Cependant, il poursuit en expliquant que le recul des cours de la monnaie nationale, n’est autre que la conséquence de la vertigineuse crise sanitaire du Coronavirus. « Cette conjoncture exceptionnelle a touché l’ensemble des économies dans le monde; y compris celles des grandes puissances »; a-t-il souligné. Par ailleurs, le membre du gouvernement a signalé que la réforme fiscale et bancaire; ainsi que celle du système douanier contribuera à la consolidation du dinar algérien. 

Rappelons dans le même contexte, la déclaration faite le 16 juin dernier par Djamal Eddine Bouabdallah; président du Cercle du Commerce et de l’Industrie Algéro-Espagnol. « L’État doit procéder à la révision du Code Fiscal, afin de relancer l’économie sévèrement frappée par la pandémie du Coronavirus ». Selon lui, le Dinar pourrait à travers cette refonte; retrouver sa valeur et flamber face à l’Euro; assurant ainsi la stabilité du climat des affaires.

Banque d’Algérie : Vers la numérisation de l’économie et des transactions

Lors de la même cérémonie, présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, Benabdarrahmane a salué la décision du Gouvernement d’affecter à la Banque d’Algérie un lot de terrain pour la construction d’un nouveau siège de l’imprimerie de la monnaie nationale. Alors que l’actuel siège date de 1901, cette nouvelle structure va permettre de moderniser les méthodes de travail du tirage de la monnaie nationale, a-t-il soutenu.

Il poursuit en révélant que l’Algérie s’achemine vers la numérisation de l’économie et des transactions, qui mettra fin au problème de liquidité. Par ailleurs, il a expliqué que le manque de liquidité enregistré récemment, est le résultat du « ralentissement de la dynamique économique et financière; provoquée par la pandémie du Coronavirus ». De plus, l’économie algérienne repose sur le versement en espèce. Ce qui requiert une grande liquidité, a-t-il regretté.

Ainsi, il a affirmé qu’il est important de rétablir la confiance entre le citoyen et les institutions de sa tutelle. C’est là, le moyen de résorber largement le marché parallèle. « Beaucoup d’Algériens activent sur le marché parallèle. Il faut gagner leur confiance afin qu’ils contribuent à l’édification de l’économie nationale », a-t-il confié.

Article recommandé :  Marché noir Algérie : L’euro se fera rare tant que les frontières sont closes

Voici les premiers pays qui ont ouvert leurs frontières à l’Algérie

Article précédent

Vols Algérie France : Des cas de Coronavirus parmi les rapatriés

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.