Votre Argent

Algérie : Vers les Finances Islamiques pour relancer l’économie nationale ?

1
Algérie Finances Islamiques
S'abonner :

Algérie – Face aux sévères répercussions engendrées par la pandémie du Coronavirus, impactant l’économie nationale, les autorités algériennes encourages les Finances Islamiques à travers l’autorisation de commercialiser huit (8) produits islamiques au niveau des banques locales.  

L’Algérie, comme la plupart des pays du monde, s’attend à ce que les prochaines années soient économiquement difficiles. Et pour cause la baisse drastique des cours de pétrole sur les marchés internationaux; mais aussi l’impact vertigineux de la pandémie du Coronavirus sur l’économie mondiale. Ainsi, les dirigeants du pays comptent bien accélérer la création de véritables Finances Islamiques en Algérie. 

Ceci à travers l’autorisation de la Banque Centrale d’Algérie (BCA), stipulant que les banques opérant sur le marché local; peuvent commercialiser huit (8) « produits bancaires islamiques ». Cependant, quel rôle pourrait avoir les Finances Islamiques en Algérie ? Selon le quotidien algérien, El Khabar; la banque islamique en Algérie aurait besoin de définir deux points importants, pour bien démarrer le processus des Finances Islamiques.

Tout d’abord, ériger une loi adaptée. Rappelons que celle-ci a déjà été proposée. D’autre part, il faudrait créer une Commission juridique unifiée; a souligné notre source. Ainsi, cette dernière serait le point de référence; lorsqu’une différence aura lieu dans une fatwa appartenant à une des écoles classiques du droit musulman sunnite (Madahib). D’ailleurs, ce dernier diffère d’un pays à un autre.

Finances Islamiques en Algérie : Voici comment elles peuvent contribuer à la relance de l’économie nationale

Les formules de financement islamiques ont pour objectif d’encourager l’épargne afin de pomper le maximum de liquidités circulant hors des banques. Le but du gouvernement à travers ce système alternatif; est de récupérer le cash circulant dans le marché parallèle; et convaincre les citoyens Algériens de thésauriser cet argent dans le marché officiel; à savoir les banques publiques, qui détiennent 87% du marché financier national. Et par la suite réduire les effets négatifs du phénomène du marché noir en Algérie.

Selon les données officielles, la valeur du marché noir en Algérie est estimée à plus de 40 milliards de dollars, a révélé le journal d’expression arabe. Contrairement à certains observateurs qui prétendent que ce chiffre dépasse les 60 milliards de dollars. Par ailleurs, la BCA encourage les banques locales à d’adapter leurs offres en intégrant la Mourabaha, la Moucharaka, la Moudaraba, l’Ijara, le Salam, l’Istisna’a; ainsi que les comptes de dépôts et les dépôts en comptes d’investissement; comme produits bancaires islamiques.

En outre, offrir des outils financiers islamiques pour attirer ces énormes fonds vers les banques, contribue à améliorer le financement des investissements et maintenir la cohésion du système financier. De plus, les finances islamiques se caractérisent par de nombreuses pratiques de base; relevant du comportement et de l’éthique des entreprises. 

Cela rend les institutions islamique plus responsables envers la société; et contribue à réduire les risques de pertes au sein des PME. Le système des finances islamiques fourni également des opportunités d’emploi pour les jeunes; ce qui conduit à des impacts positifs sur la société, l’économie et le développement du pays.

Article recommandé :  Algérie : La BNA lancera les produits de la Finance Islamique en août

Reprise des vols en Algérie : Air France annonce de nouvelles mesures

Article précédent

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 26 juin

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Pas très claire cette finance islamique sur le développement et les investissements. Seul et unique moyen de relancer l’économie , c’est le changement de monnaie . La création d’un nouveau Dinars équivalent de 10 DA actuels , permettra une regeneressence de la monnaie Algérienne et permettra par la même de récupérer toutes les liquidités qui sont hors du circuit bancaire. Durant l’opération du changement, il sera obligatoire d’ouvrir un compte donc obliger les gens à faire des dépôts . Un Dinars actuel n’à aucune valeur marchande : que peut on acheter avec un Dinars ?

Comments are closed.