Campus France Algérie : 6 étudiants obtiennent la bourse d’excellence Eiffel 2021

France – Ils sont six (06) étudiants lauréats algériens au programme Campus France Algérie, à avoir décroché, cette année, la très prestigieuse bourse d’excellence Eiffel. On vous en dit davantage à ce sujet dans cet article.

Parmi les 347 dossiers de candidatures d’étudiants issus des pays du monde entier, six (6) lauréats algériens de la campagne Campus France Algérie ont eu le privilège de recevoir la bourse d’Excellence Eiffel de la 2021. C’est en effet ce que relate le quotidien francophone Liberté. Il mentionne l’information dans son édition du 06 juillet 2021.

Ils sont donc principalement des universitaires inscrits en master. Certains d’entre eux s’envolent pour l’Hexagone dans l’objectif de compléter leur niveau initial. Quand d’autres choisissent de se relancer dans les études en vue d’obtenir un nouveau diplôme à l’issue de leur formation originelle. Et c’est l’ambassadeur de France en Algérie qui s’est chargé de leur remettre le fameux sésame.  

François Gouyette a reçu, lundi dernier, l’ensemble des boursiers d’Excellence de l’Institut français dans notre pays. Ceux que son ambassade a sélectionnés. Étaient également de la partie, les bénéficiaires des bourses Erasmus Mundus, Excellence-Major, des établissements de l’enseignement supérieur français. En plus des lauréats du concours d’accès aux grandes écoles françaises. Celui-ci se déroule, chaque année, à l’espace Campus France Alger.

Eiffel Excellence 2021 :  pour une coopération universitaire franco-algérienne riche de potentiels !

Le programme des bourses Eiffel est un outil développé et financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères françaises. Il tend à permettre aux établissements hexagonaux d’enseignement supérieur à attirer les meilleurs étudiants internationaux dans des formations diplômantes de niveau master et en doctorat. Ce projet de prestige vise notamment à renforcer les échanges culturels et scientifiques. 

D’une part, il est fortement impliqué dans des actions éducatives et culturelles. De l’autre, il est une composante essentielle de la science et de la technologie. Au-delà de la qualité des projets de coopération universitaire et scientifique, la nouvelle année scolaire s’ouvrira avec la poursuite des échanges institutionnels entre l’Algérie et son homologue français. C’est du moins ce qu’a claironné François Gouyette.  

Le représentant français a tenu à bien montrer tout l’intérêt des universités françaises dans les partenariats de recherche scientifique. Il a décrit, dans le même volet, la coopération universitaire franco-algérienne de « riche ». Elle possède, a-t-il souligné, une activité extrêmement variée. Le responsable a également rappelé les objectifs que s’est fixés l’Ambassade de France en Algérie.  

« Notre but est non seulement de soutenir et accompagner la jeunesse. Mais aussi d’encourager l’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes étudiants ». Il s’agit là également d’une déclaration qu’a faite le même locuteur

Il sied de rappeler, par ailleurs, que les établissements d’enseignement supérieur français accueilleront 374 étudiants étrangers à la prochaine rentrée universitaire. 309 d’entre eux sont certifiés au niveau master et 38 en doctorat.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes