AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Yassir dans la liste des PME les plus financées en...

Algérie : Yassir dans la liste des PME les plus financées en Afrique du Nord

Algérie – Yassir a fait l’exploit de figurer dans les listes des PME les plus financées en Afrique du Nord. On vous en dit un peu plus dans ce nouveau numéro du lundi 19 décembre 2022.

Yassir est un service de transport innovant. Chaque personne dotée d’un smartphone peut l’utiliser n’importe où et n’importe quand. Au fil des années, cette entreprise a pu gagner du terrain et figurer parmi les services VTC « Véhicule de Tourisme avec Chauffeur » les plus populaires dans notre pays. D’ailleurs, Yassir Algérie a pu se classer dans la liste des meilleures PME financées au niveau de l’Afrique du Nord.

Et ce, selon un classement publié par le très célèbre magazine Forbes. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit là d’un magazine économique américain fondé en 1917. Dans le détail, Yassir a pu assurer une place sur la liste Forbes des start-ups les plus financées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord au cours de l’année 2022. 

Ce qui s’est confirmé après que Forbes Middle East a dévoilé sa liste annuelle des 50 start-ups les plus financées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour l’année 2022. Pour ne pas faire durer le suspens encore plus longtemps, Yassir a décroché la cinquième place dans cette fameuse liste. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

Quel est le montant (en dollars) qui finance Yassir ?

Parlons chiffres maintenant. L’entreprise algérienne de covoiturage et de livraison à domicile, dirigée par son fondateur, Noureddine Tayebi, a pu être la 5e PME la plus financée d’Afrique du Nord, avec un financement total de 193,25 millions de dollars.

En outre, Forbes a fixé un certain nombre de conditions pour pouvoir figurer dans la liste finale. On citera, à titre d’exemple, l’âge des entreprises qui ne doit pas dépasser sept (07) ans. En plus du montant minimum de financement obtenu qui ne doit pas être inférieur à 20 millions de dollars, jusqu’au 10 novembre 2022.

Entre autres, la liste excluait les start-ups acquises, fusionnées avec d’autres sociétés ou proposées à la souscription publique. Le même sort a été réservé aux entreprises qui n’ont pas annoncé leurs investisseurs ou divulgué suffisamment d’informations sur le mode de leur financement. C’est ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici