AccueilÉconomieLe directeur de la Bourse d'Alger explique le financement des startups

Le directeur de la Bourse d’Alger explique le financement des startups

Économie – Yazid Benmouhoub, invité de la radio algérienne, a expliqué comment la Bourse d’Alger peut contribuer au financement des startups. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du 7 décembre 2022.

En effet, c’est sur les ondes de la radio algérienne que le directeur général de la Bourse d’Alger a expliqué comment son institution peut intervenir dans le financement des startups. Yazid Benmouhoub a, d’abord, indiqué que le volume des transactions en bourse connaît une augmentation soutenue. Et que la prochaine étape que la Bourse d’Alger souhaite atteindre consiste à réaliser une inclusion financière à plus grande échelle.

Dans le détail, le responsable a expliqué que la Bourse d’Alger œuvre à mettre en place de nouveaux mécanismes de financement. Ces derniers s’appuient, notamment, sur les fonds d’investissement et l’ouverture du marché aux entreprises émergentes. Ces mesures surviennent alors que le gouvernement tend à créer des liens entre les petites entreprises et les institutions de plus grande taille.

Dans ce contexte, le même intervenant a souligné que la Bourse est un outil financier différent. Ce dernier souhaite donc s’ouvrir aux entreprises et aux investisseurs informatiques. Il a aussi indiqué que les pouvoirs publics encouragent ces mesures, grâce notamment aux exonérations sur les bénéfices des impôts. Ainsi qu’à l’approbation de réformes facilitant l’accès à la Bourse. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien El Khabar.

Le directeur de la Bourse d’Alger lance un appel aux entreprises

Il faut savoir que la culture boursière n’est pas très répandue en Algérie. Nombreuses sont les entreprises familiales qui affichent des réticences à ouvrir leur capital. Cependant, la bourse peut s’avérer très utile aux entreprises et leur permettre de se développer rapidement car elle constitue un complément au financement classique.

C’est dans cette optique que le directeur encourage les startups à entrer en bourse. Arguant que les conditions d’accès ont été simplifiées. Ainsi, la cotation en bourse leur offrira une ouverture sur le marché mondial. Benmouhoub a souligné par ailleurs que malgré l’absence de culture boursière en Algérie, les échanges ont augmenté de 244% entre 2021 et 2022.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes