AccueilActualitéAlgérieAlgérie : retrait du registre de commerce pour cette catégorie

Algérie : retrait du registre de commerce pour cette catégorie

Algérie – Une nouvelle loi stipule la fermeture des locaux et le retrait du registre de commerce pour une catégorie de commerçants qui commet cette infraction. Dzair Daily vous dit tout, dans cette édition du lundi 19 décembre 2022.

En effet, le commerce improvisé pullule partout en Algérie. Certains commerçants font des trottoirs des villes leur lieu de travail. De ce fait, la Direction du commerce de la wilaya d’Alger a révélé que des mesures strictes seront adoptées contre cette catégorie de professionnels. Dont le retrait du registre de commerce qui verra le jour en Algérie.

Effectivement, dans sa déclaration à la chaîne Ennahar, le représentant de la Direction de commerce de la capitale s’est penché sur ce sujet. Ayachi Dehar a alors indiqué que son département s’applique afin d’éradiquer le commerce improvisé dans les rues de la ville. Ainsi, plusieurs mesures se verront prises contre des commerçants qui enfreignent la loi commerciale.

Il est question, selon sa déclaration, des commerçants qui étalent leur marchandise sur les trottoirs en dehors de leur local. Ajoutant ainsi que l’étalage des produits et des articles prêts à être vendus est un phénomène qui se multiplie abondamment dans les ruelles d’Alger. Cela dit, les commerçants, motivés par le gain facile, contribuent à ternir l’image de la ville.

La fin de l’étalage de la marchandise en dehors du local : Dehar s’explique

En effet, dans son intervention à ladite chaîne, le représentant de la Direction du commerce d’Alger a expliqué les mesures prises par son organisme. Et ce, contre des commerçants qui étalent leurs marchandises à l’extérieur de leur magasin. Cette catégorie de professionnels se verra poursuivie en justice, en plus des démarches administratives. Celles-ci consistent à fermer le local du principal concerné pour une durée de 30 jours.

Par ailleurs, le même responsable a indiqué que dans le cas où le commerçant recommence son infraction, la sanction sera doublée. En plus du retrait imminent du registre de commerce. Ayachi Dehar a également insisté sur l’importance de l’organisation du magasin : étalages, enseignes, éclairage et propreté exigés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici