Algérie : voici comment s’effectuera le passage du primaire au CEM après la suppression de la 5ème

Algérie – Suite à la suppression de l’examen de la 5ème, le ministère de l’Éducation nationale dévoile le nouveau processus qui encadre le passage du primaire au CEM. On vous expose toute cette information dans cette édition du 29 mars 2022.

Le secteur de l’Éducation nationale en Algérie a connu la suppression de l’examen de la 5ème qui garantissait le passage du primaire au CEM. Désormais, le département ministériel s’est prononcé pour apporter lumière sur le nouveau mode opératoire qui régit le passage en question.

En effet, un porte-parole du ministère de l’Éducation nationale a révélé l’alternative envisagée. À ce propos, le quotidien Ennahar a dévoila la mise en place d’un comité ministériel spécial. Sa mission consiste principalement en l’élaboration d’une feuille de route pour assurer le suivi des élèves passant en première année moyenne.

D’autre part, le média précité a souligné que le comité a également conclu sur un autre point nécessaire. Il est question d’une fiche synthétique permettant de connaître le niveau des élèves. Et ce, notamment dans les trois matières de base, l’arabe, les mathématiques ainsi que le français.

En outre, le responsable auprès du ministère a confirmé qu’à travers cette carte, les enseignants du CEM peuvent connaître le niveau de l’élève. Ainsi, cet avantage leur permet de travailler sur un traitement pédagogique spécifique. Notamment dans les matières qui représentent un point faible pour le scolarisé.

Éducation en Algérie : voici la moyenne du passage au CEM

Concernant le passage à la première année au collège, le locuteur a fait savoir que l’admission se limite à la moyenne annuelle seulement. Autrement dit, tout élève qui obtient une moyenne annuelle de 5 ou plus sera considéré comme admis. Et donc, celui-ci bénéficiera de l’admission en première année CEM.

Par ailleurs, cet examen subira aussi un autre changement. En fait, le caractère national ne sera plus imposé à l’examen final de la 5ème. Dorénavant, celui-ci se limitera aux districts d’inspection pédagogique. Ainsi, il ne sera donc unifié qu’au niveau du district pédagogique, sous la supervision des inspecteurs pédagogiques.

Selon la même source, cette annulation du caractère national du calendrier de l’examen final résulte du fait qu’à présent, celui-ci est un examen local et non pas national. De ce fait, cette épreuve peut avoir lieu dans des jours différents. En plus, son étendue peut même durer plus d’un jour.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes