AccueilActualitéAlgérie : vers la hausse des prix des transports (taxis, bus, train..)...

Algérie : vers la hausse des prix des transports (taxis, bus, train..) ?

Algérie – Des syndicats plaident leur cause auprès du ministère des Transports et évoquent l’augmentation des prix des transports. Voici les détails, ce 21 septembre 2021. 

Après la hausse considérable des prix des produits alimentaires, notamment ceux à large consommation ces derniers jours. Les transporteurs privés de voyageurs et les taxis sollicitent, à leur tour, la révision en Algérie des prix des transports.Ils parlent des augmentations enregistrées sur les prix des pneus et des huiles. Ce sont des éléments consommables.

On les utilise dans l’activité de transporteur. Les professionnels du transport disent que celle leur impose de revoir les prix actuels. Afin de se faire entendre, les transporteurs demandent une commission spéciale. C’est pour étudier la situation socio-économique du pays. Et prendre en considération les nouveaux tarifs des autres produits. Mais aussi la valeur du dinar.    

Hazzab Benchohra est secrétaire général et porte-parole de l’UGCAA. C’est l’Union générale des commerçants et des artisans algériens. Il soutient qu’une rencontre avec six organisations syndicales s’est produite. Elle a concerné celles de transport des voyageurs et marchandise, des chauffeurs de taxis et les contrôles techniques, les auto-écoles.

Il y avait également la Fédération nationale des agences touristiques au même titre que l’UGCAA. Au cours de cette réunion, la doléance a été soumise. C’était auprès du ministère des Transports. La soumission a eu lieu il y a près de trois semaines. C’est ce que rapporte Le Soir d’Algérie.

À Alger, le tarif de compteur n’est plus rentable ? 

En effet, les chauffeurs de taxis de la wilaya d’Alger se plaignent toujours des restrictions imposées par le ministère des Transports, le service de taxi urbain individuel payé selon la distance par compteur n’est plus rentable. D’après eux, il est temps pour l’État d’adapter une nouvelle stratégie afin de développer ce secteur.

Sidi-Ali Ait El-Houcin, secrétaire général de l’UGTA, Union générale des travailleurs algériens, a proposé un nouveau plan d’action pour les 17.800 taxis opérant sur la wilaya d’Alger, qui consiste à convertir les taxis individuels urbains en taxis collectifs urbains comme les autres moyennes de transport et introduire les véhicules automobiles qui contiennent plus de quatre places, qui permettront de créer de nouvelles lignes de transports notamment dans les nouvelles zones d’habitation.  

Le pouvoir d’achat des Algériens ne cesse de s’affaiblir après toutes ces augmentations, la mise en activité de cette proposition sera-t-elle bénéfique pour les chauffeurs de taxis et les habitants d’Alger ? L’affaire reste à suivre dans les prochaines éditions.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes