24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : les prix des livres scolaires vont connaître une hausse ?

Algérie : les prix des livres scolaires vont connaître une hausse ?

Publié le

- Publicité -

Éducation – Le ministre de l’Éducation nationale a évoqué la question des prix des livres scolaires pour la rentrée 2022 – 2023 en Algérie. Les lignes qui suivent vous proposent de découvrir l’ensemble de ses précisions. 

Elle marquera la fin des grandes vacances d’été et le retour des élèves sur les bancs de l’école. La rentrée 2022 – 2023, prévue en septembre, sera, comme celles précédentes, un événement qui fera trépigner d’impatience certains. Pour d’autres, en particulier ceux vulnérables au stress, ce sera une torture. En attendant sa venue, le MEN a livré un aperçu de son programme évoquant notamment les prix des nouveaux livres scolaires en Algérie. 

Alors les coûts appliqués en 2022 resteront-ils en vigueur pour la prochaine rentrée scolaire ? C’est la question qui taraude les esprits des parents d’élèves dans un contexte de hausse générale des prix due à un dérèglement de l’économie mondiale. 

- Publicité -

Qu’ils se rassurent toutefois ! L’ensemble des manuels écrits de cours ne connaîtront finalement aucune augmentation. C’est en effet ce qu’a déclaré le premier responsable du secteur de l’éducation. 

Il s’est exprimé dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite de travail. Celle qu’il a tenue dans la wilaya d’El M’Ghair ce lundi 06 juin 2022. Abdelhakim Belabed a donc tenu à démentir formellement les fausses informations qui circulent sur certains médias et réseaux sociaux. Celles concernant une éventuelle augmentation du prix des livres scolaires qu’ils expliquent par l’actuelle pénurie mondiale de papier. 

Rentrée scolaire 2022 – 2023  en Algérie : de nouvelles actions en faveur de l’élève 

Le gouvernement continue de s’employer à faire de l’école algérienne un lieu d’épanouissement où chaque apprenant pourra réaliser avec aisance un parcours réussi. Les vacances d’été ont à peine commencé, que déjà, avant même les résultats du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat, le ministère de l’Éducation national (MEN) a déjà les yeux tournés vers la rentrée scolaire 2022 – 2023. 

- Publicité -

Les stratégies de gestion de l’année scolaire à venir fleurissent alors au sein de la tutelle. Celle-ci a d’ores et déjà mis en place une planification pour donner les grandes lignes du calendrier et des programmes. À cet effet, Abdelhakim Belabed a fait savoir que son département escompte assurer le bien-être de l’ensemble de la communauté éducative et des élèves ainsi que promouvoir leur santé au sens large. 

Le ministère de l’Éducation national (MEN) compte y procéder notamment à la faveur d’un allègement de la pression des examens de fin d’année qui peut parfois venir perturber sa lutte contre l’échec scolaire. « À titre d’exemple, nous prévoyons d’adopter un nouveau système de passage du primaire au moyen ». Il s’agit là de ce qu’a en outre souligné le premier responsable du secteur éducatif. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -