Devise Algérie

Algérie : Le montant maximum en Devise lors d’un voyage fixé (LFC 2020)

1
montant maximum devise voyage algérie
S'abonner :

Algérie – Adopté lors du Conseil des Ministres, le 10 mai dernier, le projet de Loi de Finances Complémentaire 2020; a abrogé le montant en Euro autorisé sans déclaration de Douane établi au 1er janvier 2020; tout en fixant le montant maximum autorisé en Euro (Devise) lors d’un seul voyage.

Sitôt permis, sitôt retiré. En effet, le montant en devise autorisé sans déclaration auprès des services de la Douane (entrée/sortie du territoire); a été réinitialisé au montant antérieur de 1.000 euros. Alors que la Loi de Finances 2020 l’avait revu à la hausse, soit à 5.000 euros ou l’équivalent de cette somme en d’autres devises; et ce, depuis le 1er janvier 2020. Voilà que cinq (5) mois plus tard, le P-LFC 2020 l’a rapporté à la case départ. 

En tant qu’expert et président de l’association nationale des conseillers fiscaux, Boubekeur Sellami; a pour sa part, approuvé la révision de ce montant, lors d’un passage au journal télévisé du média algérien Ennahar. Selon lui, autoriser le passage de 5.000 euros sans déclaration, risque de « défavoriser la transparence; que l’État algérien tend à rectifier ».

Faire passer un montant aussi important, sans prévenir les autorités, nuit à l’économie nationale et au circuit bancaire, a argumenté le conseiller fiscal. « 1.000 euros est un montant raisonnable; en principe une somme pareille, puisqu’elle est autorisée, je ne vois pas pourquoi les voyageurs ne le déclareraient pas »; s’est interrogé l’intervenant.

Le montant maximum en Devise autorisé lors d’un seul voyage fixé

Une autre mesure incluse dans l’avant-projet de LFC 2020, détermine « le montant en devise (euros) maximum lors d’un seul voyage, qui s’élève à 7.500 euros ». Cette somme « doit être retirée d’un compte devise ouvert en Algérie »; indique la chaîne algérienne Ennahar (voir vidéo en bas de l’article). De plus, le voyageur est tenu de se munir d’une autorisation accordée par de la Banque d’Algérie; précise la même source. 

La banque ne va ni demander à son client la provenance de cet argent ni l’empêcher d’ouvrir un compte devise et de l’alimenter avec la somme voulue, a affirmé l’expert. Dans ce contexte, il a reconnu, qu’il était nécessaire d’ouvrir des bureaux de changes agréés afin d’éradiquer le marché noir de la devise. Il a ajouté en dernier, que « même pour un montant supérieur à 7.500 euros; le voyageur peut demander une autorisation auprès de la Banque d’Algérie. »

Le gouvernement s’explique sur la baisse du montant en devise sans déclaration douanière

Rappelons, que le gouvernement a justifié cette révision en signalant « l’impact de la baisse de la valeur du dinar face à l’Euro et la détérioration des réserves de change de l’Algérie »; car l’ancien montant avait favorisé le recours au marché informel des devises.

En même temps, les autorités ont mis en avant un constat attestant que « l’Algérie est appelée à prendre des mesures préventives; contrôlant les transferts de fonds et des flux financiers en monnaies nationale et étrangères »; afin de lutter contre le blanchiment d’argent.

📌#مالية: إلزامية التصريح #بالعملة_الصعبة عند السفر حين تجاوزها ألف أورو بدل 5 ألاف#بيتك_حياتك l #النهار_تجمعنا_في_رمضان 🌙

Publiée par ‎Ennahar Tv النهار الجديد‎ sur Mercredi 13 mai 2020

Article recommandé :  Algérie : Tebboune va-t-il fermer le « Square » ? (marché noir de devises)

France : Titres de séjour et Visa prolongé.. Il est « déconseillé » de voyager

Article précédent

Algérie : L’Ambassadeur du Maroc convoqué suite au dérapage du Consul

Article suivant

Lire aussi

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Mellah hocine Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Manque de visibilité ou limite en gestion pour ce gouvernement qui prend une décision pour l’annuler deux à trois après. C’est toute la classe de ce gouvernement pléthorique qu’il faudrait déclasser. Un gouvernement de 39 ministres ne peut qu’être hétéroclite dans ses décisions . Dans une telle situation de crise , un gouvernement ne doit pas dépasser une vingtaine de ministres ( en étant large) . Il y a des ministères qu’il faudrait regrouper ou encore d’autres qu’il faudrait supprimer. La masse salariale est carrément au delà d’une situation de crise qui nécessite une restriction budgétaire.