21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAlgérie : Voici l’impact de la fermeture des frontières sur les agences...

Algérie : Voici l’impact de la fermeture des frontières sur les agences de voyages

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le « tsunami » financier qui a frappé les agences de voyages suite à la fermeture des frontières qui a eu lieu à la mi-mars de l’année précédente, continue de provoquer de lourds dégâts comme l’atteste la sonnette d’alarme que vient de tirer le président du Snav. 

Durant cette même période de l’année dans une autre époque, les voyages à l’étranger se multiplient. Virulent tel qu’il est, le virus à couronne a frappé de plein fouet le secteur du tourisme du pays. Depuis la fermeture des frontières de l’Algérie, les activités des agences de voyages se sont réduites à néant. Plus de dix (10) mois se sont passés et les avions n’ont toujours pas retrouvé les chemins des cieux pour effectuer des vols réguliers. 

Dans une déclaration faite au média francophone Liberté ce 30 janvier, le président du Syndicat national des agences de voyages (Snav), Saïd Boukhelifa en l’occurrence, s’est exprimé sur l’impact de la suspension des vols internationaux sur les agences de voyages. À en juger ses propos, ces dernières connaissent des temps maigres et sales et leur situation se complique davantage. 

- Publicité -

Selon l’expert international en tourisme, pas moins de 1.500 agences se sont vues dans l’obligation de fermer leurs portes. D’autres, continuent encore à résister mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’elles tombent dans le gouffre. Plus de 1.000 agences, selon lui, seront contraintes de céder à la faillite, note-t-il. Mais ce n’est pas tout. Jusque-là, pas moins de 10.000 travailleurs au sein des agences sont devenues victimes d’un chômage forcé. 

Le cri de détresse et de désespoir des agences de voyages 

Elles se retrouvent donc dans une crise sans précédent. Celle-ci risque d’aboutir à la fermeture de plusieurs d’entre elles encore si les difficultés qu’elles rencontrent ne trouvent finalement pas de solutions concrètes. L’avenir des agences de voyage risque donc de s’assombrir davantage. 

Dans l’espoir de se procurer d’un canot de sauvetage avant de noyer définitivement, les agences de voyages tentent de lancer un appel au soutien. Portant la voix de toutes ces agences, Boukhelifa a décidé de solliciter les ministères concernés par le tourisme et les voyages, mais aussi les banques, la CNAS, la CASNOS et la compagnie aérienne, Air Algérie.

- Publicité -

D’après le même intervenant, les agences demandent l’octroi d’une subvention financière auprès des autorités algériennes. Cela, pour qu’elles puissent payer le personnel qui reste toujours impayé. C’est donc un cri de désespoir lancé pour surmonter cette crise économique occasionnée par la fermeture des frontières. « Nous sommes dans une détresse absolue », alerte Boukhelifa. Il convient de rappeler qu’aucune date pour la reprise des vols n’a été avancée pour l’instant. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -