Reprise des vols et vaccin anti- Covid-19 : Les attentes des Algériens

Algérie – Alors que la pandémie du Covid-19 fait toujours autant de dégâts dans les quatre coins du monde et que plusieurs pays européens ont déjà débuté leur campagne de vaccination, les Algériens se posent énormément de questions sur le vaccin perçu comme espoir à la reprise des vols. 

Le 13 décembre dernier, le président Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, via une vidéo publiée d’Allemagne, que la campagne de vaccination était prévue pour ce mois de janvier 2021. Le chef de l’État avait également ordonné aux autorités concernées d’accélérer l’acquisition des doses du vaccin que beaucoup d’Algériens assimilent à possibilité de reprise des vols. 

Djamel Fouar, le porte-parole du Comité scientifique, s’est d’ailleurs prononcé le 11 janvier dernier. Le responsable s’est exprimé lors d’un entretien accordé à la Radio nationale Chaîne 3. Il a alors affirmé que la réception du vaccin russe Spoutnik-V est « imminente ». Le directeur général de la prévention du ministère de la Santé a aussi précisé un détail à retenir.

Il a donc souligné que la réception du vaccin dépendait « des actions qu’entreprend l’Institut Pasteur d’Algérie avec le partenaire russe ». Pour ce qui est du processus de vaccination, le Pr Elias Rahal a indiqué les bases. Le spécialiste assure alors qu’il se fera « progressivement à travers environ 8.000 centres de santé ».

Il a tenu à signaler que cette campagne de vaccination durera au minimum « un an afin de pouvoir vacciner tous les citoyens ». Ryad Mahyaoui, autre membre du comité scientifique a fournit également certaines précisions. Il a clarifié à qui sera accordée « la priorité de la vaccination ». Elle les sera donnée, dit-il, aux personnes souffrant de maladies chroniques ». De plus, « celles âgées » se verront tout aussi priorisés.

L’ouverture des frontières prévue pour bientôt ? 

Alors que les frontières algériennes sont fermées depuis le mois de mars 2020, un grand nombre de familles sont restées séparées. Plusieurs Algériens n’ont d’ailleurs pas pu enterrer leurs proches, en ces temps durs de crise sanitaire.

De jeunes algériens sont aussi livrés à eux-mêmes dans les pays étrangers, sans famille, ni ressources financières pour survivre. Et cela ne semble pas tout près de s’arranger. Puisque le Comité scientifique chargé du suivi de la crise sanitaire du coronavirus s’est exprimé sur la question.

L’instance consultative a réaffirmé que la reprise des vols ne les concernait point. Le Comité a également mis en garde contre les fausses informations. Celles-ci- note la même source, apparaissent sur les réseaux sociaux au sujet d’une éventuelle réouverture des frontières.

Il a précisé, dans ce sens, que ce n’était que des fake news. Pour rappel, plusieurs manifestations ont eu lieu en France, pour demander la réouverture des frontières avec test PCR obligatoire. Ils réclament d’annuler le recours à une autorisation spéciale. Mais jusque-là, aucune information n’a encore été annoncée à ce sujet. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes