Algérie : La hausse de l’Euro – Dollar face au dinar est favorable pour ce secteur

Algérie – La chute considérable du dinar Algérien affecte énormément l’économie du pays. Cependant, il se trouve que la hausse des principales monnaies fortes, soit l’euro et le dollar est favorable à un secteur bien précis en Algérie.

Vous n’êtes pas sans savoir que le dinar Algérien subît en ce moment les conséquences directes de la crise multidimensionnelle qui frappe le pays de plein fouet. La monnaie nationale se retrouve donc au plus bas face aux principales monnaies fortes. Toutefois, en plus des effets néfastes de la hausse de l’Euro et du Dollar face au dinar, la dépréciation de la monnaie nationale serait favorable pour un secteur bien précis en Algérie.

En outre, il est évident que cette crise économique n’est pas sans conséquences. Elle a notamment impacté en grande partie les entreprises de production. Et pour cause, ces dernières sont contraintes à acquérir les matières premières plus chères qu’elles n’ont été quelques mois auparavant. Et ce, suite au changement de la parité du dinar Algérien. C’est ce dont fait état le média en ligne TSA.

Par ailleurs, et selon le président de l’Association des exportateurs algériens (ANEXAL), M. Ali Bey Nasri, cette dépréciation monétaire aurait arrangé le secteur des exportations algériennes hors hydrocarbures. À titre d’exemple le responsable a cité les exportateurs des produits agricoles. Il a affirmé que ces derniers ont enregistré une évolution positive suite à la chute du dinar dans les cotations de la Banque d’Algérie (BA), rapporte le média en ligne.

Quels sont les secteurs qui ont bénéficié d’un effet favorable suite à la dépréciation du dinar Algérien ?

En effet, la dépréciation du dinar a donc impacté positivement les exportateurs des produits hors hydrocarbures. Le président d’ANEXAL s’est exprimé justement dans ce sillage. Il a notamment confié que certains secteurs ont connu un développement assez conséquent en 2020.

L’interlocuteur ne s’est pas arrêté à une simple analyse. Il a notamment illustré ces propos par des exemples concrets. Ali Bey Nasri a affirmé que l’exportation dans le secteur agroalimentaire a connu un développement considérable pendant l’année courante. L’orateur a estimé un accroissement qui peut aller de 15 à 20 % des exportations de sucre, informe le site d’information sus-cité.

Toujours selon le responsable, les exportateurs du ciment et des produits sidérurgiques s’ajoutent également à la liste des grands avantageux de l’année 2020 suite à la chute qu’a subie le dinar face aux monnaies étrangères. C’est en tout cas ce que rapporte la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes