Économie

Algérie : Dinar, inflation, croissance économique.. Ce que prévoit le PLF 2021

0
Algérie croissance économique
S'abonner :

Algérie – Selon les prévisions du Projet de Loi de Finance (PLF) 2021, la croissance économique nationale connaîtra un redressement de 3.98% en 2021, après un recul de 4.6 %, conformément aux estimations de clôture de l’exercice 2020.

En effet, présenté ce 19 octobre, par la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar; au nom du ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane; et ce devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN); le projet de loi de finances (PLF) 2021 prévoit une hausse de la croissance économique de l’Algérie s’élevant à 3.98% contre une récession de 4.6% en cette fin 2020.

Selon l’exposé du ministre des Finances, rapporté par l’APS, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait s’établir à 4.0%, durant la période 2021 – 2023. Pour ce qui de la croissance des hydrocarbures, l’avant-projet de l’acte législatif s’attend à voir le secteur maintenir un équilibre en matière de croissance globale; à savoir « le niveau de la croissance du volume de sa valeur ajoutée s’élèverait à 7.24% entre 2021 et 2023 »

Par ailleurs, le texte de loi projette un prix référentiel du baril de pétrole qui devrait se stabiliser autour de 40 dollars pour la période 2021 – 2023; à condition que le marché se stabilise; est-il précisé. Pour ce qui des recettes pétrolières, principales source en devises, elles sont estimées à 23.21 milliards de dollars en 2021; 28.68 milliards de dollars en 2022; et 26.45 milliards de dollars en 2023.

Il est mentionné que ce prix est basé sur une valeur de 45 dollars/baril pour le brut Algérien; le Sahara Blend. Pour sa part, la croissance hors hydrocarbures devrait augmenter progressivement; et atteindre les 2.4% en 2021, puis les 3.37% en 2022 et enfin 3.81% en 2023; stipule notre source. 

PLF 2021 : Quid est-il des réserves de change ?

S’agissant des réserves de change, le PLF 2021 prévoit une baisse à moins de 47 milliards de dollars en 2021; soit 46.84 milliards de dollars. « Un niveau qui représente près de 16.2 mois d’importations de marchandises et de services hors facteurs de production »; indique la même source. Toutefois une reprise progressive est prévue lors des deux (02) années suivantes. Et ce « grâce à l’amélioration prévue dans le déficit de la balance des paiements; qui devrait atteindre les -3.6 milliards de dollars en 2021 ».

Ainsi, le niveau des réserves de change connaîtra une hausse progressive en 2022; en atteignant les 47.53 milliards de dollars; et 50.02 milliards de dollars en 2023. Ceci interviendra à la faveur d’une meilleure maîtrise des importations, qui seront progressivement remplacées par la production nationale; est-il expliqué.

Pour ce qui est de l’inflation, le PLF 2021 planifie « une légère accélération en 2021 pour atteindre 4.5 %, en raison de la baisse de la consommation et des revenus des ménages et des sociétés, suite à l’exécution des instruments de la politique monétaire ». En outre, les chiffres du ministère des Finances indiquent que le taux d’inflation atteindra les 4.05% en 2022 et les 4.72% en 2023.

Article recommandé :  Classement Banque Mondiale : L’Algérie 4e puissance économique en Afrique

Algérie : Cette vidéo de Mounia Benfeghoul affole les réseaux sociaux

Article précédent

Rita Johal diffuse ces images avec Mahrez à l’anniversaire de leur fille

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.