AccueilÉconomieDigitalLoi de Finances 2021 : Vers le report de la généralisation du...

Loi de Finances 2021 : Vers le report de la généralisation du e-paiement

Algérie – Dans l’optique d’assurer les besoins de l’Algérie en terminaux de paiement électronique (TPE), outils techniques du e-paiement, le gouvernement estime qu’il est indispensable de prolonger, dans le cadre de la loi de Finances (LF), le délai de mise en conformité des commerçants au 31 décembre 2021.

Le P-LF, projet de loi de Finances pour 2021 suggère d’ajourner, d’une année encore, la mesure obligeant les commerçants à garantir à leurs clients des terminaux de paiement électronique (TPE) en vue de leur rendre accessible le choix de recourir à l’e-paiement afin d’effectuer leurs divers achats. Le quotidien national Liberté en parle dans son édition de ce dimanche 11 octobre.

Selon le journal de langue française, l’État explique la nécessité de la prorogation du délai de mise en conformité. Cela jusqu’à la date du 31 décembre de l’année prochaine. Ce report permettra aux producteurs nationaux de mettre sur le marché suffisamment de TPE. Un tel approvisionnement local évitera à l’Algérie l’importation massive de ces appareils électroniques. Il est question ici des justifications du gouvernement.  

E-paiement en Algérie : Autre finalité du report  

Celui-ci indique qu’il y a « un peu plus d’un million et demi de commerçants susceptibles d’accepter les paiements par carte ». Alors, « l’obligation de les équiper en TPE implique une opération gigantesque ». Que ce soit « sur l’aspect coût que sur l’aspect logistique ». C’est ainsi que l’Exécutif d’Abdelaziz Djerad défend sa proposition d’ajournement de la mise en conformité. Il s’agit, rappelons-le, de celle liée à l’obligation des commerçants de se doter de TPE. Cela dans le cadre de la loi de Finances (LF) 2021.

De plus, ledit report tend à élargir les « instruments de paiement électronique ». Le but étant d’aller « au-delà des terminaux électroniques ». C’est-à-dire atteindre « tout instrument permettant d’effectuer le paiement électronique et le QR code, qui soit accepté par les banques et Algérie Poste ». C’est ce que l’on affirme aussi. Selon la même source médiatique citant le gouvernement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes