Devise Algérie

Algérie : La dépréciation du Dinar face à l’Euro et le Dollar se poursuit

1
algérie dinar euro dollar
S'abonner :

Algérie – La monnaie nationale, le dinar, continue de reculer devant les devises fortes, principalement l’euro et le dollar, dans les cotations officielles de la Banque d’Algérie.

Le dinar ne cesse de fléchir face à l’euro et le dollar dans les cotations officielles de la Banque centrale d’Algérie (BCA). Une unité de la monnaie unique européenne, euro, a atteint ce dimanche 148,81 dinars algériens. Il s’agit ici d’un autre record historique enregistré par la monnaie forte. Le seuil des 150 dinars est à présent de plus en plus proche. Ce sera probablement une réalité concrète d’ici peu.

Les cotations de la Banque d’Algérie (BA) faisait état mercredi dernier d’un (1) euro valant 147,5 unités de la monnaie nationale. Le dinar ne cesse ainsi de voir sa valeur se réduire face à celle de la monnaie européenne ; qui poursuit son ascendance dans les cotations officielles. Ces dernières n’arrêtent pas, à l’heure actuelle, d’être témoin de la progression continue de l’euro.

Le dollar a repris sa tendance haussière lui aussi. Ainsi, le dinar algérien recule également devant la monnaie étasunienne. Aujourd’hui donc, et toujours dans la sphère bancaire, un (1) dollar est échangeable contre 128,16 dinars. Le taux de change était, mercredi passé, légèrement au-dessous des 128 dinars.

Il convient de souligner que les taux susmentionnés servent de référence ; pour les opérations de commerce extérieur. C’est également valable comme référence dans le cadre de l’élaboration du montant de l’allocation touristique. Cette dernière, pour mémoire, est passée au-dessous des 100 € ; au grand dam des voyageurs algériens.

Le dinar face à l’euro : Quid du marché noir ?

Dans le secteur de l’informel, les activités gèlent en raison de la conjoncture sanitaire présente. Le verrouillage de l’espace des échanges économiques ; commerciaux et touristiques a mis à mal la dynamique du marché noir des devises. Au Square Port Saïd dans la capitale, un (1) euro se vend à 190 dinars algériens.

Il convient de rappeler par ailleurs que le ministre des Finances a déclaré, vendredi, que le marché noir de change est appelé à disparaitre. Aymen Benabderrahmane a révélé ce jour-là que le gouvernement confectionne des mesures ; pour concrétiser cette disparition. Celles-ci seront rendues publiques prochainement, a assuré le responsable.

Des spécialistes, comme Abderrahmane Aya, anticipent et parlent de la dévaluation du dinar comme moyen de neutralisation du marché noir des devises. Effectivement, dans le cas ou les deux tarifications, officielle et parallèle, se rejoignent, ledit marché n’aura plus aucun intérêt aux yeux des acheteurs.

Article recommandé :  Algérie : Un économiste plaide pour les bureaux de change face au marché noir

France : Les contraintes pour renouveler le titre de séjour se multiplient

Article précédent

Coronavirus en Algérie : Le bilan s’alourdit ce 26 juillet (Morts, contaminés)

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Et une unité du Dinars Algérien , que vaut elle ? Que peut on acheter avec 1 DA aujourd’hui ? Walou. Il est temps , grand temps que cette monnaie de 1964 soit remise au placard. Un nouveau Dinars doit être lancé , d’une valeur dix fois l’actuel. C’est une décision politique de grande ampleur pour réduire cet écart avec les devises de référence. Or logiquement notre monnaie de référence est le Dollars , pas l’Euro, puisque les échanges extérieurs , notamment le pétrole ( 98 % de nos exportations) se font en Dollars. L’Algérie aura , énormément à gagner… Lire la suite »