AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : création de l'École supérieure des technologies avancées

Algérie : création de l’École supérieure des technologies avancées

Algérie – Le projet portant sur la création de l’École supérieure des technologies avancées se concrétise. Dzair Daily vous en dit plus à cet égard dans la suite de cet article du 7 décembre 2022.  

L’École supérieure des technologies avancées verra bientôt le jour en Algérie. En effet, le décret exécutif portant sur la création de cet établissement d’enseignement supérieur a été publié dans le dernier numéro du Journal officiel. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Khabar.  

Dans le détail, le numéro 78 du Journal officiel comprenait le décret exécutif n°22-314 du 12 septembre 2022. Ce dernier porte sur la création de cette école avec des documents détaillés relatifs à cette procédure. Selon l’article 3 dudit décret, le siège de cette école est fixé à Alger. Toutefois, il pourra être déplacé dans une autre zone du territoire national par un autre décret exécutif.

L’article 5 du décret précise que l’école est chargée d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et le développement technologique. Cela dans diverses disciplines des technologies avancées. Il s’agit en particulier de génie industriel, génie des transports, des machines, de l’électronique. Ainsi que des télécommunications, le génie mécanique, l’électrotechnique et le génie des procédés.

Algérie : plus de détails sur le décret portant sur la création de l’école 

Par ailleurs, l’article 6 indique également les postes des membres du conseil d’administration de l’école. Celui-ci qui sera composé de représentants des ministères liés au domaine. Tels que le ministère de la Défense nationale, le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Énergie et des Mines. 

Il mentionne aussi le ministère de l’Industrie, le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables, le ministère des Postes et Télécommunications. Mais aussi les représentants du ministre chargé de la numérisation et des statistiques. En plus, du ministère chargé de l’Industrie pharmaceutique et du ministère chargé de l’Économie, de la connaissance, des startups et des micro-entreprises. 

En outre, le conseil d’administration comprend aussi des représentants des institutions économiques, publiques et privées. La publication du décret portant création de cette école coïncide avec la publication d’un autre décret dans la même secteur. 

Ce dernier dissout l’École supérieure de technologie et l’École nationale supérieure des sciences appliquées. Et il a été décidé le transfert de leurs biens, droits et devoirs à l’École nationale supérieure des technologies avancées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes