AccueilSociété et CultureAcadémie africaine des sciences : élection d'un Algérien à vie

Académie africaine des sciences : élection d’un Algérien à vie

Actualité – Le professeur algérien, Mohamed Hichem Kara, a été élu membre à vie de l’Académie africaine des sciences (AAS). Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans les paragraphes qui suivent de cette édition du 11 décembre 2022. 

En effet, Mohamed Hichem Kara, professeur algérien spécialisé dans la biologie marine, a été récemment élu membre perpétuel de l’Académie africaine des sciences (AAS). Cette dernière a annoncé la nouvelle, mardi dernier, dans un communiqué rendu public. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien L’Expression, dans son dernier numéro.  

Cette nomination intervient en reconnaissance pour ses importantes contributions. Cela notamment dans le développement et l’application de la science, de la technologie et de l’innovation en Afrique. Le membre fondateur et vice-président de l’Académie algérienne des sciences et technologie (AAST) a été reçu au sein de ladite institution africaine le 8 décembre dernier. 

Cela a l’occasion de sa 14e Assemblée générale et du Forum mondial de la science. Un événement qui s’est déroulé du 4 au 9 du même mois à Cap Town, en Afrique du Sud. L’actuel Biologiste océanographe à l’université d’Annaba a ainsi été élu parmi les scientifiques africains résidents au continent. 

Le rôle et les activités de l’Académie africaine des sciences (AAS)

Par ailleurs, les membres de l’Académie, dont le siège est situé à Nairobi, au Kenya, sont élus à vie parmi ceux résidents en Afrique ou ailleurs. Cette nomination est attribuée aux scientifiques qui ont atteint les normes internationales les plus élevées. Et pour les spécialistes qui ont contribué à l’application de la science, de la technologie et de l’innovation au continent.  

Il convient de souligner, en outre, que l’AAS est une organisation panafricaine non alignée, apolitique et sans but lucratif. Son objectif est d’améliorer la qualité de vie sur le continent africain. Cela à travers l’intégration des connaissances et des progrès scientifiques.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes