AccueilActualitéAlgérieAlgérie : hausse des maladies professionnelles et accidents de travail

Algérie : hausse des maladies professionnelles et accidents de travail

Algérie – Des spécialistes mettent en garde contre une hausse des maladies professionnelles et des accidents de travail récurrents. Nous vous en disons un peu plus dans les lignes qui suivent de cette édition du 11 décembre 2022.

En effet, la Caisse Nationale des Assurances Sociales des travailleurs salariés (CNAS) par le biais de son responsable lance une alerte contre la hausse des maladies professionnelles et des accidents de travail en Algérie. L’occasion pour l’institution de sensibiliser sur la nécessité d’amélioration et de sécurisation des lieux et des conditions de travail.

L’objectif de cette mise en garde étant de sensibiliser les chefs d’entreprises et autres responsables des secteurs d’activité sur la nécessité d’offrir un cadre de travail sûr aux travailleurs. Cela afin de diminuer les risques d’accident et de réduire la facture liée aux dépenses découlant. Il est question de ce que rapporte le média arabophone Echorouk News. 

Un objectif en lien avec la réalité dans le monde du travail en Algérie qui connaît une hausse des maladies professionnelles et des accidents de travail. Chaque année, le pays enregistre des chiffres affolants d’accidents de travail. Mais cette année, ces accidents ont produit une facture salée que devra couvrir la CNAS.

Les causes des accidents de travail

Une situation qui est constatée dans plusieurs secteurs, mais particulièrement les secteurs BTP et ceux de l’industrie. En fait, cet état des choses s’explique par plusieurs facteurs. Primo, le cas du non-respect des directives de prévention et de protection contre les risques d’accident. Des dysfonctionnements en matière d’organisation des lieux de travail. Mais aussi dans la mauvaise utilisation des équipements de travail.

Cette alerte, lancée par les spécialistes du secteur, devrait donc jeter les bases d’une nouvelle organisation du travail et surtout, et avant tout, une prise de conscience. Afin de réduire de manière optimale le nombre d’accidents et partant baisser le coût financier y afférant.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes