5e, BEM et BAC en Algérie : Voici les propositions des syndicats

Algérie – Le sort des examens scolaires de fin d’année (5e AP, BEM et BAC 2020), baigne toujours dans le flou, notamment avec le prolongement du confinement et l’arrivée de la période estivale.

Alors que la pandémie du Coronavirus continue de faire rage en Algérie et partout ailleurs; la question du prolongement du confinement ou un éventuel dé-confinement, suscite l’inquiétude des syndicats, des enseignants, des parents et des élèves; qui sont évidemment tous plongés dans le flou concernant le sort final de l’année scolaire au vu du contexte exceptionnel que traverse l’ensemble du pays.

La situation se corse à l’approche du premier examen national; censé avoir lieu « théoriquement » dans un mois, ont fait remarquer certains syndicats; cités par le quotidien national Le Soir d’Algérie.

Ainsi, le fait d’avoir accordé des cours à travers des chaînes de télévision nationale et des plateformes numériques, a été remis en cause par les mêmes syndicats; dont le CNAPESTE qui appelle à la suppression de ces cours en ligne, estimant que cette mesure est « insuffisante »; pour que les élèves soient évalués sur la base de ces cours. Bien au contraire, selon eux; l’autorité en question aurait dû prévoir des cours de révision « beaucoup plus utiles pour les élèves ».

CNAPESTE, SNTE, SATEF, SNAPEST.. Les syndicats réagissent

De son côté, le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF); propose l’annulation des examens de cinquième et du brevet d’enseignement moyen (BEM) car; estime-t-il, « le confinement risque d’être prolongé au moins jusqu’au mois de mai prochain ». Une mesure sollicitée également par le SNTE.

Selon Boualem Amoura, secrétaire général du Satef; le premier et le deuxième trimestre se sont déroulés dans de bonnes conditions et le programme a été finalisé à hauteur de 80%. Dans ce sens, son syndicat propose de calculer la moyenne de passage au niveau suivant – cinquième (5e AP); BEM et autres niveaux confondus – de ces deux trimestres « puisque de toute façon; le troisième trimestre ne dure qu’un mois et les élèves n’ont jamais finalisé le programme à 100% »; a-t-il avancé auprès de notre source. 

D’autre part, le porte-parole du SATEF a poursuivi; en proposant le report de l’examen du BAC en Algérie jusqu’au mois d’août ou septembre prochain, à condition; que des cours de révision soient dispensés aux élèves. De plus, l’idée d’introduire l’évaluation continue dans la moyenne générale; à hauteur de 20 à 25% a également été soumise.

Pour sa part, Meziane Meriane, coordinateur du SNAPEST; estime que le sort des examens ne pourra être annoncé qu’en fonction de la date de la reprise des cours, car, selon lui; annoncer le prolongement du confinement jusqu’au 19 avril, puis le prolonger une fois encore jusqu’au 29 du même mois; « est perturbant » à tous les niveaux (élèves, parents et enseignants).

« On ne laisse pas le suspense jusqu’à la dernière minute pour annoncer si la reprise aura lieu aujourd’hui ou non »; a déclaré Meriane en faisant référence à l’annonce des dix jours supplémentaires; à la veille de la reprise hier 19 avril.

Pour rappel, le ministère de l’Education nationale a annoncé dimanche 19 avril; le prolongement jusqu’à mercredi 29 avril courant la suspension des cours; au niveau de tous les établissements d’éducation et d’enseignement relevant de son département, et ce; pour tous les paliers pédagogiques confondus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes