13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
vendredi, 1 mars 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantBAC, BEM et 5e 2020 : Quel plan pour sauver l’année scolaire...

BAC, BEM et 5e 2020 : Quel plan pour sauver l’année scolaire en Algérie ? 

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministère de l’Éducation Nationale aurait formulé une nouvelle proposition afin de sauver l’année scolaire. Le plan suggère ainsi le décalage du troisième trimestre de l’année scolaire en cours et le report de la reprise des cours de l’année scolaire 2020/2021.

Alors que la durée de la pandémie du Coronavirus reste imprévisible, le ministère de l’Éducation Nationale est entré dans une course contre la montre et tente, tant bien que mal; de sauver ce qui reste de l’année scolaire en cours. Ainsi, un nouveau plan de secours lié à la réorganisation et à la répartition de l’année scolaire 2020 et la prochaine; sera probablement appliqué dès la sortie de la crise sanitaire.  

Selon le média arabophone Echorouk qui rapporte l’infirmation; les réunions initiées au début de la crise par la cellule chargée de suivre et de solutionner les conséquences de l’épidémie sur l’enseignement scolaire; ont abouti à certaines propositions qui reposent sur la reprise du troisième semestre le 16 août prochain qui devra s’achever le 8 octobre 2020. Tandis que la rentrée scolaire de 2020/2021 sera reportée au début novembre au lieu de septembre. 

- Publicité -

Ainsi, les élèves bénéficieront d’une transition de trois semaines, soit des vacances après la fin du troisième trimestre décalé et avant la reprise de la nouvelle année scolaire. Ledit plan, consistera également à reporter les trois examens scolaires au mois d’octobre prochain; de sorte que les candidats puissent se préparer pédagogiquement et psychologiquement.

L’année scolaire 2020/2021 décalée, mais comment ?

Forcément après un décalage pareil, la réorganisation de la prochaine année scolaire s’impose. Le report exceptionnel de la future rentrée scolaire est accompagné d’une réduction des vacances trimestrielles, soit une semaine au lieu de deux, afin d’atteindre l’équilibre pédagogique. 

Le premier trimestre devrait commencer au début novembre et se prolonger jusqu’au 21 janvier 2021. Quant au second trimestre, il devrait débuter le 31 janvier pour s’achever le 22 avril 2021; et après une semaine de vacances, le troisième trimestre devrait reprendre le 2 mai et se prolonger jusqu’au 1er juillet 2021, achevant l’année scolaire afin d’entamer les vacances estivales de 2021.

- Publicité -

Pour rappel, le Conseil National Autonome des Professeurs de l’Enseignement Secondaire et Technique de l’Éducation (Cnapeste) et l’association nationale des parents d’élèves; ont appuyé le scénario de calculer la moyenne du premier et deuxième trimestre comme carte de passage au niveau suivant.

Concernant les examens de BAC et de BEM, ils ont demandé à ce qu’ils soient reportés au mois de septembre; se basant uniquement sur les cours étudiés durant les deux premiers trimestres et sur les matières essentielles pour le BAC; selon chaque filière.

La question de l’année scolaire, en inquiète plus d’un et a même soulevé l’intervention de sénateurs qui appuient, de leur côté; les propositions citées ci-dessus. D’autre part, le Cnapeste a réaffirmé que les mesures d’enseignement en ligne et à la télévision, ne sont qu’une alternative afin de mettre à jour les élèves, mais ne devront pas subir d’évaluation dessus, ni en ligne, ni après la crise.

Vers l’annulation du 3e trimestre pour les examens (BAC, BEM, 5e AP 2020) ?

En effet, le sénateur, Mustapha Djeghdali, président de la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses au conseil de la Nation, a proposé, dans une note adressée au ministère de l’Education Nationale; de ne pas prendre en compte le troisième trimestre de l’année en cours et de limiter les examens du BAC et du BEM; au programme étudié lors des deux premiers trimestres.

Dans, le même ordre d’idées, le sénateur a invité le ministère de l’Education a ne prendre en compte que les matières essentielles; dont le coefficient est élevé, selon les filières respectives des candidats aux examens de fin d’année.

De son côté, le porte-parole du Cnapeste, Messaoud Boudiba; a estimé que l’année scolaire devrait s’achever uniquement sur les deux premiers trimestres de 2019/2020. Il a également exprimé son opposition; à la notation des élèves sur la base des cours enseignés en ligne.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -