Algérie : Des soutenances de fin de cycle Master/Doctorat à huis clos ?

Algérie – Dans l’attente d’une réponse claire de la part du Ministère de l’Enseignement Supérieur, les étudiants en fin de cycle Master 2 ainsi que les étudiants en Doctorat baignent dans l’incertitude avec le prolongement du confinement et l’approche des dates de soutenances.

Après la confusion et l’incertitude dans lesquelles sont plongées les élèves des trois niveaux relevant de l’éducation nationale, en raison du confinement sanitaire face à la progression du Coronavirus dans le pays, c’est au tour des étudiants en fin de cycle Master 2 et les Doctorants de s’inquiéter de leur sort à l’approche de la fin de l’année et de la saison estivale.

Déposant habituellement leurs mémoires de fin d’études vers le mois de mai, les étudiants de Master 2 s’interrogent sur les mesures que va prendre le ministère de l’Enseignement Supérieur, car après le dépôt des mémoires de fin d’études, l’évaluation de leur travail se fait à travers une soutenance qui est fixée généralement pour le mois de juin ou juillet; dans certains cas exceptionnels.

Soulignons dans ce contexte, que les étudiants de Master 2 ont terminé leurs études théoriques au mois de janvier. Ainsi, leur graduation s’obtient via la note finale du mémoire. Cependant, et au vu du contexte actuel du pays, une autre session sera probablement programmée en septembre; afin de libérer ces jeunes étudiants en leur attribuant enfin leurs diplômes. Certains souhaitent passer le concours de doctorat et d’autres postuler pour un travail ou poursuivre des études à l’étranger. 

Des sessions de soutenances en ligne ?

Pour leur part, les doctorants ont fait savoir au média arabophone Echourouk; que depuis la fermeture des universités, les discussions et les débats avec le conseil scientifique ont cessé. Le conseil scientifique en question est l’entité qui délivre la validation des thèses de doctorat après la soutenance. À cet effet, les étudiants de doctorats attendaient la fin des vacances de printemps afin de déposer leurs thèses auprès du conseil; et cela au niveau de plusieurs universités du pays et dans différentes spécialités.

Dans ce sens, ces derniers ont lancé un appel au ministre de l’Enseignement Supérieur, Chems Eddine Chitour; afin de mettre en place des dispositifs adéquats pour finaliser leur travail. Les concernés ont suggéré d’activer les discussions à distance comme cela se fait dans plusieurs universités internationales, en particulier dans des circonstances sanitaires pareilles; dans le but de sauver ce qui reste de l’année universitaire.

Selon la même source, le ministère concerné étudie actuellement plusieurs alternatives, dont l’assouplissement des procédures de soutenance ainsi que le déroulement de ces dernières à huis clos, respectant les mesures de distanciation et les mesures de prévention en cas d’une ré-ouverture prochaine des universités. Une autre proposition, concernant les étudiants en fin de cycle de Master 2; est en phase d’étude notamment l’évaluation du mémoire seulement, en remettant la note sous forme de copie électronique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes