AccueilFootYazid Yarichène reste le président de la JSK : sa démission est...

Yazid Yarichène reste le président de la JSK : sa démission est refusée par le CA

Foot – Les actionnaires de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) viennent d’annoncer avoir convaincu le président du club Yazid Yarichène de rester jusqu’à la fin de son contrat, lui qui avait fait part, ce jeudi, de sa volonté de démissionner, pour cause de mauvais résultats des Canaris du Djurdjura. Les lignes qui suivent vous exposent l’ensemble des détails relatifs à cette affaire. 

Après de longs mois de conflits autour de la présidence de la JSK, avec l’ancien président Chérif Mellal, Yazid Yarichène a pris, officiellement et en toute légalité, les rênes de la direction kabyle. Cela au cours du mois de septembre dernier. Mais les choses ne se sont, hélas, pas passées tel qu’il a été souhaité par le nouveau responsable du Conseil d’administration. La finaliste de la CCAF 2020 – 2021 se retrouve, actuellement, dans une impasse totale. 

Après l’élimination prématurée en Coupe de la CAF 2022, les camarades de Massinissa Nezla n’ont en effet pas su se ressaisir en championnat d’Algérie de football. Ils se sont inclinés, ce jeudi, sur le score de un (1) but à zéro (0) à Alger dans le clasico face au MCA. Une défaite de trop pour Yazid Yarichène. Excédé par les résultats médiocres, ce dernier a alors décidé de plier bagage.

Son investissement exceptionnel n’a pourtant pas été remis en cause. Loin de là, il a été salué depuis le début de l’actuel exercice, marqué par une crise financière aiguë de la prestigieuse JS Kabylie.

« J’ai essayé d’aider l’équipe mais je n’en peux plus. Il y a une pression très forte. Je confirme ma démission du Conseil d’administration ». Il s’agit là donc de ce qu’a déclaré, ce jeudi, Yarichène à la presse. Il a tenu, dans le même sillage, à préciser que sa décision était « irrévocable ». 

La JSK retient les services de son président 

Les membres du Conseil d’administration de la SSPA/JSK se sont formellement dits, ce samedi 12 février 2022, opposés à la démission du président Yazid Yarichène. Rachid Azwaw, un des actionnaires, s’est exprimé dans les colonnes de la chaîne algérienne El Hayat TV. Il a même affirmé que le successeur de Cherif Mellal restait officiellement à la tête de l’écurie kabyle. 

« Il a pris cette décision sur un coup de tête, sous l’effet de la colère, de la déception. C’était l’une des conséquences émotionnelles des erreurs d’arbitrage lors de MCA – JSK. D’autant plus que sa démission était verbale et non-écrite ». Il s’agit là encore de ce qu’a souligné Rachid Azwaw. Ce dernier a par ailleurs fait état d’un processus décisionnel opportuniste au sein de la Ligue 1 Mobilis

Selon ses propos, un grand nombre de personnes essaieraient de semer la zizanie à la JS Kabylie. « Le club appartient à l’ensemble des algériens. Il représente toute une région. C’est pourquoi nous appelons les autorités algériennes à l’accompagner à la faveur d’une société nationale ou d’un nouveau bailleur de fonds ». C’est le message qu’a tenu à faire passer le même locuteur. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes