AccueilActualitéAlgérieTrois Algériens parmi les leaders Africains de moins de 40 ans

Trois Algériens parmi les leaders Africains de moins de 40 ans

Actualité – Trois jeunes algériens rejoignent les 100 personnalités et leaders africains les plus influents dans le monde de l’entrepreneuriat, à l’échelle continentale. Dzair Daily vous livre plus d’informations dans la suite de son édition du 1 octobre 2022. 

En effet, ce vendredi 30 septembre, l’institut Choiseul a dévoilé le classement annuel des leaders africains de moins de 40 ans les plus brillants et influents actuellement en Afrique pour l’année 2022 parmi lesquels nous retrouvons notamment trois citoyens algériens. Avant de se pencher sur le sujet, nous précisons que ces informations viennent du leader de l’information économique, Maghreb Emergent.

Effectivement, 100 jeunes personnalités africaines talentueuses s’illustre, depuis des années, dans le domaine de l’entrepreneuriat en Afrique, dont trois (3) leaders sont de nationalité algérienne. Ces derniers ont alors pu marquer l’année 2022 et s’offrir une notoriété reconnue, aussi bien au sein du territoire Dz qu’au niveau internationale. 

Il faut savoir que l’Institut Choiseul est un laboratoire d’idées français consacré aux questions économiques et aux relations internationales. Il publie également des classements dont le plus connu est le « Choiseul 100 ». Ce programme sélectionne alors les meilleurs jeunes entrepreneurs. 

Entrepreneurs africains : voici les trois leaders algériens les plus influents

Le Choiseul 100, a en fait, désigné Anniss, actuellement banquier et gestionnaire d’investissement expérimenté, en 43e place. Il occupe en outre le CPL/ELI Fellow à l’Université de Harvard. Ce génie a été également nommé DG fondateur de l’ITFC Sovereign Energy Fund (ISEF).

Il a occupé le poste de responsable de la politique et des partenariats de l’ITFC au sein du groupe de la Banque islamique de développement. En 49e position, on retrouve l’experte et analyste spécialisée en géopolitique, Soraya Djermoun. Elle est  entrepreneuse et engagée dans l’entrepreneuriat féminin. 

Le Forum économique mondial l’avait récemment désignée comme l’une des jeunes manageuses les plus prometteuses dans le monde. Enfin, Whalid Ghanemi, DG de « Legal Doctrine », occupe le 64e rang. La susdite start-up est spécialisée dans la recherche et la veille juridiques en Algérie. Le jeune Algérien est considéré, en Algérie, comme l’un des  entrepreneurs les plus actifs de sa génération.

algériens leaders africains

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes