Immobilier en Algérie : la hausse du prix du fer fait la faillite des entrepreneurs dans la construction

Algérie – De nombreux entrepreneurs dans l’immobilier viennent de tirer la sonnette d’alarme au sujet de la hausse des prix d’un bon nombre de matériaux de construction, dont le fer qui a même conduit à la faillite de certains de ces professionnels. Retrouvez tous les détails dans la suite de cet article du 7 avril 2022.

En effet, des entrepreneurs dans le domaine de l’immobilier issus de la wilaya d’El-Bayadh ont tenu à lancer un appel à l’aide au responsable de la wilaya pour dénoncer la hausse des prix des matériaux de construction en Algérie, comme on peut citer le fer qui fait partie des matériaux les plus utilisés dans les différents travaux publics et de bâtiment.

Dans le détail, après un long épisode de détresse marqué par la crise sanitaire liée à la Covid-19, ces professionnels espéraient un retour à l’activité plus propice. D’autant plus que ce secteur, comme de nombreux autres, a marqué une pause de trois (03) ans. Cela dit, le spectre de la faillite semble de nouveau rôder autour des petites entreprises et des startups.

Au fait, après que des entrepreneurs, principalement ceux présents dans la wilaya susmentionnée, ont reçu des projets de réalisation, ils ont été outrés par les prix. Ceux appliqués sur les matériaux utilisés dans les secteurs de la construction. Ces tarifs qui ont carrément doublé, en particulier, le fer.

Immobilier en Algérie : les entrepreneurs dénonce la hausse des prix

De ce fait, les spécialistes dans le bâtiment n’ont pas tardé à se tourner vers le bureau de la Confédération algérienne du Patronat de la wilaya. Cela, dans le but d’adresser une déclaration aux autorités responsables et à leur tête le Wali d’El-Bayadh. Cette correspondance appelle au respect du concept des partenariats économiques.

Dans ce contexte, les personnes concernées ont notamment mis l’accent sur l’augmentation des prix. Appelant également à réviser et mettre à jour ces tarifs. Sachant que face à cette crise, certains entrepreneurs se sont retrouvés dans l’obligation de vendre leur matériel et mettre la clé sous le paillasson.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes