Algérie : Tebboune s’attaque à Jean-Yves Le Drian et à France 24

Le candidat aux élections du 12 décembre prochain n’a pas mâché ses mots au sujet de la diplomatie extérieure française, et s’est attaqué violemment à Le Drian et à France 24.

Invité sur le plateau d’El Bilad TV pour détailler son programme électoral, l’ex-chef du gouvernement et candidat « indépendant » aux présidentielles Abdelmadjid Tebboune s’est attaqué violemment au ministre des Affaires étrangères français.

En effet, Tebboune a accusé Jean-Yves Le Drian d’ingérence étrangère, lui reprochant de trop « s’impliquer » dans les affaires internes de l’Algérie et de vouloir « imposer son avis » dans la politique algérienne.

« Le ministre des affaires étrangères français [Jean-Yves Le Diran, ndlr] a appelé à une période de transition en Algérie. Le peuple algérien ne veut pas entendre parler de cela. De quoi se mêle-t-il ? » assène-t-il d’emblée.

Tebboune ne s’arrête pas là mais s’attaque également à une chaîne télévisée française, en l’occurrence France 24.

« Je vois la chaîne de télévision publique française, qui résumé l’Algérie à la Place de la Grande Poste et Audin. Je refuse que France 24 me dicte des consignes politiques. Nous les algériens; savons mieux que personne ce qui est bon ou mauvais pour nous. », lance-t-il sur un ton menaçant.

Le journaliste relance Tebboune qui va plus loin en accusant cette fois-ci la France d’ingérence dans la politique algérienne. « La France aime s’ingérer et se mêler de ce qu’il ne la regarde pas. » Il ajoute; « Je ne parle pas de la France officielle; je ne me permettrai pas. Mais le ministre des affaires étrangères [Jean-Yves Le Drian] veut nous imposer son avis. Ceci est inadmissible. »

Tebboune conclut : « La souveraineté de l’Algérie est une ligne rouge. Quiconque se permet de toucher à notre souveraineté nationale; je serai là pour le combattre. »

Vers une tension diplomatique entre l’Algérie et la France ?

Les récentes déclarations de Abdelmadjid Tebboune sonnent comme un grain de sable dans la relation bilatérale et risquent de déclencher des tensions diplomatiques entre les deux pays.

En effet, depuis le début du Hirak algérien, l’Elysée est montrée du doigt par les deux parties adverses en Algérie; bien que les reproches ne datent pas d’hier.

Ainsi, le pouvoir algérien se targue de ses prises de positions « anti-françaises » tandis que les partis de l’opposition et le peuple, accusent la France de jouer un double jeu tout en gardant une relation non assumée avec le régime algérien.

https://www.facebook.com/choufchoufdz/videos/489261531675618/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes