14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
dimanche, 25 février 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueLe programme de Mihoubi : aider les jeunes de YouTube et Snapchat

Le programme de Mihoubi : aider les jeunes de YouTube et Snapchat

Publié le

- Publicité -

Le candidat aux élections présidentielles a affirmé que la jeune génération algérienne est au cœur de son programme électoral.

Le secrétaire général par intérim du RND, ex-ministre de la Culture sous l’ère Bouteflika et plus récemment candidat aux présidentielles “contestées” du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi a exprimé son “intérêt” pour la nouvelle génération algérienne et a expliqué comment il compte la mettre en avant dans son programme électoral.

Invité sur le plateau de “90 minutes politique” sur la chaîne Ennahar TV, Mihoubi a profité de l’occasion pour revenir sur une étiquette qui lui est souvent collée, en l’occurrence sa proximité avec que le snapchatteur Rifka; notamment lorsqu’il l’ accueilli lorsqu’il était ministre de la Culture.

- Publicité -

Ainsi, Mihoubi a déclaré que “Chaque maison algérienne abrite un Rifka. C’est juste un jeune algérien et je l’ai accueilli car il avait pour projet de participer à un film qui n’a pas été réalisée au final.” s’est-il défendu.

Il poursuit : “Je promets aux jeunes youtubeurs et créatifs algériens de leur permettre de gagner leur vie grâce à leur activités sur internet et les réseaux sociaux. Cela fait parti de mon programme. Je promets de solutionner leurs problèmes, ainsi que les difficultés qu’ils rencontrent vis-à-vis des revenus qu’ils génèrent sur internet.”

Des candidats déconnectés de la réalité

Après Bengrina qui a affirmé que les “femmes célibataires” étaient au centre de son programme électoral, promettant de régler leur situation de toute urgence. Mihoubi démontre lui aussi sa déconnexion totale avec la réalité des problèmes des algériens.

- Publicité -

Alors que l’Algérie traverse une crise politique sans précédent, exacerbée par un manque de transparence et de confiance entre le citoyen et ses institutions; sans parler de la crise socio-économique qui plane sur le pays à l’horizon 2020. Aucun des candidats aux élections présidentielles du 12 décembre prochain ne propose un programme solide et sérieux pour remettre le pays sur les rails et sortir l’Algérie du marasme qu’elle traverse.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -