Supporters algériens/Champs-Élysées : Le Pen prône le retrait de la nationalité française

France – Les célébrations de la victoire de l’équipe d’Algérie A’ en Coupe arabe de la Fifa 2021 semblent s’être attirées les foudres de la présidente du Rassemblement national (RN). Remontée, Marine Le Pen appelle à déchoir les supporters algériens, qui se sont rendus aux Champs- Élysées bravant l’arrêté préfectoral, de la nationalité française. 

Ce samedi, la sélection d’Algérie de football a remporté la Coupe arabe. C’est alors tout une vague de supporters algériens, établis en France, qui a aussitôt commencé à déferler sur l’avenue des Champs-Élysées. Des centaines de personnes ont envahi ce périmètre, avec fumigènes, klaxons ou encore drapeaux de l’Algérie. Des manifestations de joie que Marine Le Pen dit ne pas tolérer. 

Les supporters algériens qui ont enfreint un décret pour fêter la victoire de l’équipe d’Algérie aux Champs-Élysées ont suscité une levée de boucliers politiques. Ils provoquent de ce fait, depuis hier soir, la stupeur des adhérents du parti d’extrême droite. Ces derniers sont en effet nombreux à condamner leurs actes. Ils n’hésitent pas à tenir des propos assez acerbes.

Sans surprise, la candidate du RN à la présidentielle 2022 est notamment de la partie. Elle n’a pas hésité à hausser le ton, jugeant nécessaire l’instauration de sanctions sévères à l’encontre de toute personne ayant dédaigné les consignes de la préfecture de police de Paris (PP).

Marine Le Pen a ainsi décrit, à demi-mot, l’ensemble des supporters algériens qui ont bravé l’arrêté préfectoral, leur interdisant de se rendre sur les Champs-Élysées, comme étant une entrave au développement de la république française. 

Supporters algériens aux Champs-Élysées : Marine Le Pen montre les crocs ! 

Ce jeudi, Didier Lallement, préfet de Paris, avait pris un arrêté interdisant aux supporters algériens de manifester sur et aux abords de l’avenue des Champs-Élysées. Une mesure de restriction que les principaux intéressés ont vécu comme une atteinte à leur liberté. Ils l’ont d’ailleurs contestée avec ardeur. Et cela en allant jusqu’à déclencher des affrontements avec les forces de l’ordre. 

« Les comportements de ces supporters de l’Algérie disent tout de l’échec de 50 années de laxisme migratoire ». C’est ce dont s’est insurgée Marine Le Pen. Elle a manifesté son mécontentement, ce dimanche 19 décembre 2021, par le biais de son compte Twitter. La cadette de Jean-Marie Le Pen a donc admis du bout des lèvres que ces manifestants d’origine algérienne étaient les ennemis de la France. 

Elle ne s’est bien évidemment pas arrêtée là. La prétendante à l’Élysée a formellement souhaité étendre la déchéance de la citoyenneté aux supporters algériens ayant célébré la victoire de l’EN aux Champs-Élysées. « Il est temps que l’acquisition automatique de la nationalité soit supprimée ». C’est ce qu’a encore rédigé la femme politique française de 53 ans. 

Elle ne s’est donc pas empêchée de se heurter à l’article 1 de la Constitution française. Celui-ci, faut-il le souligner, stipule que la France assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens. Et cela sans distinction d’origine. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes