Santé Algérie : une étude récente déconseille de boire de l’eau juste avant d’aller dormir

Santé – Une nouvelle étude démontre les conséquences que peut avoir une consommation d’eau la nuit, un rituel bien connu en Algérie, sur le sommeil. Dzair Daily expose pour vous plus de détails à ce sujet dans la suite de son édition du samedi 30 juillet 2022. 

En effet, l’Algérie a pris connaissance d’une étude récemment faite par des spécialistes de santé américains qui préconisent d’éviter de consommer de l’eau juste avant de dormir. Ils recommandent ainsi de s’hydrater au moins deux (2) heures précédant la nuit de sommeil.

Il s’agit là de ce que rapporte le média généraliste arabophone El Bilad. Il cite comme source le magazine allemand Freuden. Dans le détail, l’étude en question a été faite au niveau du Centre américain pour les informations biotechnologiques (NCBI). Un institut national qui a été fondé en 1988.

Il se trouve à Bethesda, une bonne lieue résidentielle de Washington. Il fait partie de la Bibliothèque nationale américaine de médecine (NLM). C’est l’un des meilleurs instituts américains de santé.

C’est un fait : l’eau est indispensable à la vie de tous les êtres vivants. D’ailleurs, il est fortement conseillé d’en consommer plusieurs fois dans une journée. Soit une quantité allant de 1,3 litre à 2 litres par jour. Mais selon les experts, il est préférable d’éviter d’en boire avant de dormir. Alors quelles en sont les raisons ? Nous vous dévoilons la réponse juste ci-dessous. 

Quels sont es bons moments pour s’hydrater ? La NCBI nous dit tout ! 

Les membres de la NCBI recommandent donc de ne rien boire, ni manger d’ailleurs, au moins deux heures avant de dormir. Selon leurs analyses, cela peut provoquer des réveils nocturnes constants, voire des insomnies. En effet, de leurs avis, s’hydrater avant de se coucher peut empêcher le corps d’entrer dans la phase de sommeil profond. Ce qui peut nuire à la santé humaine.

Une autre étude a été publiée au niveau du Centre américain pour les informations biotechnologiques (NCBI). Elle stipule que tout réveil au beau milieu de la nuit peut entraîner plusieurs troubles mentaux. À savoir, une somnolence diurne, des difficultés à focaliser son attention sur quelque chose. En plus d’un manque accru de créativité et des sautes d’humeur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes