Un géant énergétique américain apporte son choix sur l’Algérie

 

Énergie – Un géant énergétique américain ambitionne d’investir en Algérie et de contribuer au développement du domaine des hydrocarbures du territoire algérien. Dzair Daily vous en dit davantage dans la suite de cette édition du dimanche 3 juillet 2022. 

En effet, un géant énergétique américain apporte son choix sur l’Algérie. Il s’agit de l’entreprise pétro-gazière, Occidental Petroleum Corporation (OXY). Celle-ci a déclaré adhérer au projet mis en œuvre par les autorités algériennes. Dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, celui-ci vise le développement de l’industrie pétrolière. 

Le président de la république a accueilli à cet effet Vicki Hollub, présidente-directrice générale (PDG) de la compagnie en question. Cela en présence du ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab. En plus du PDG du dirigeant du groupe Sonatrach.

Selon l’agence APS, la rencontre s’inscrivait dans l’optique de se mettre d’accord sur l’avenir de la compagnie OXY au sein de l’Algérie. À l’issue de la réunion, le premier responsable du secteur énergétique algérien a publié un communiqué. Un document dans lequel il révèle que les responsables des deux compagnies, Sonatrach et Occidental Petroleum Corporation, se sont notamment entretenus.

Cela en vue de renforcer la coopération ainsi que de développer une confiance mutuelle dans les domaines de la recherche et l’exploration des hydrocarbures. Les deux parties entendent notamment agir ensemble pour le développement des gisements. En plus de la production et le transport du gaz naturel ou encore du GNL.

Énergie en Algérie : quel est le projet d’Occidental Petroleum Corporation ?

En 2020, le groupe Occidental Petroleum Corporation avait renoncé à la cession des actifs algériens. Ceux précédemment possédés par la compagnie pétrolière Anadarko. Il est avaient qualifiés d’essentiels et de compétitifs.

La décision d’Occidental de développer ses affaires en Algérie a alors vu le jour suite à l’annulation de la vente des actifs pétroliers et gaziers algériens au profit de la compagnie française multi-énergies Total. Il est utile de rappeler que le rachat d’actifs pétrole et gaz appartenant à la société Anadarko Petroleum par Occidental Petroleum Corporation a été entériné le 8 août 2019.

Il a ainsi favorisé la cession des actifs d’Anadarko en Algérie et dans plusieurs pays africains. Une opération qui devait bénéficier à la compagnie Total. Mais cette dernière s’est finalement vue refuser toute possibilité d’activer sur le territoire algérien.

Celles-ci ont ainsi entamé des négociations, sur la base de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, avec Occidental Petroleum Corporation. Ladite entreprise américaine a ensuite indiqué officiellement sa volonté de travailler en Algérie. Une option qu’elle décrit comme étant « purement stratégique ». Il s’agit là de ce que rapporte le média El Watan Dz.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

2 Commentaires

  1. Tres important vu des relations américaines et italien bon pourle pays espérons d autres pays inchallah

Comments are closed.