AccueilPolitiqueSahara occidental : la Belgique dément son soutien de l'initiative marocaine

Sahara occidental : la Belgique dément son soutien de l’initiative marocaine

Politique – Suite à la polémique autour des déclarations faites par sa ministre au sujet du Sahara occidental, la Belgique a nié son soutien à l’initiative marocaine. On expose pour vous les détails dans la suite de cette édition.

En effet, la ministre belge des Affaires étrangères, s’est rendue le mois dernier au Royaume chérifien. Lors de sa visite, Hadja Lahbib a tenu des propos qui ont suscité une véritable polémique. Elle aurait exprimé l’appui de la Belgique à l’initiative marocaine sur le dossier du Sahara occidental. Trés critiquée, la femme politique a tenu à repréciser son discours.

Si vous voulez en savoir plus, on vous invite à lire l’intégralité de ce numéro du lundi 7 novembre 2022. Effectivement, lors de son voyage diplomatique à l’Empire marocain, la successeure de Sophie Wilmès a évoqué le dossier du Sahara occidental. Cependant, ses propos ont été mal-interprétés par des membres de la presse chérifienne.

Effectivement, plusieurs médias ont rapporté le soutien de la Belgique du « Plan marocain d’autonomie du Sahara ». Un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre au pays européen. Face à la controverse, la ministre belge s’est manifestée. Dans son discours, elle a nié catégoriquement les allégations fallacieuses relayées par la presse marocaine.

Sahara occidental : Hadja Lahbib précise la position de la Belgique

Il s’agit de toute façon de ce que rapporte le média arabophone El Khabar qui cite l’agence Belga. La cheffe de la diplomatie a évoqué, par ailleurs, « Une invitation à relancer les discussions à l’arrêt depuis plus de deux ans et trouver une solution ». Par la même occasion, la ministre des Institutions culturelles fédérales a tenu à apporter davantage de détails. Cela sur la position de son pays vis-à-vis de ce dossier. 

« J’ai affirmé le soutien de la Belgique au processus mené par l’ONU pour une solution juste et durable, acceptable par toutes les parties », a déclaré l’ancienne journaliste. « La Belgique s’inscrit, alors, dans la ligne des positions tenues par d’autres pays européens comme la France et l’Allemagne », a-t-elle conclu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes