26.9 C
Alger
26.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantRetour au système d’enseignement habituel dès la rentrée scolaire 2022 : les...

Retour au système d’enseignement habituel dès la rentrée scolaire 2022 : les syndicats prennent position

Publié le

- Publicité -

Algérie – La décision du ministère de l’Éducation nationale d’abandonner l’organisation par groupe dés la rentrée scolaire 2022 a fait réagir les syndicats. On expose pour vous plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

En effet, le département d’Abdelhakim Belabed a annoncé hier le retour au système d’enseignement ordinaire dès la rentrée scolaire 2022. Cette directive concerne les trois paliers de l’enseignement. Quel est alors l’avis des syndicats du secteur éducatif ? Dzair Daily vous apporte la réponse dans cet article du vendredi 2 septembre 2022.

Effectivement, vingt jours avant la reprise scolaire, la tutelle a tranché sur le mode de l’enseignement. Trois ans après la mise en place de l’organisation par groupe, le ministère a affirmé l’abandon de ce système. Assurant qu’il s’agit d’une décision prise par le président de la République. Cela après la consultation des partenaires sociaux.

- Publicité -

Les apprenants vont, de ce fait, reprendre une scolarité normale. Une mesure approuvée par certains syndicats notamment le SNTE. C’est ce qui ressort des déclarations du secrétaire général chargé de l’information auprès du syndicat national des travailleurs de l’éducation. Cela lors de son intervention sur les ondes du média généraliste Echorouk News.

Rentrée scolaire 2022 : le SNTE approuve le retour au système habituel

Dans son discours, le responsable a qualifié cette instruction de « positive ». Il a jugé que le retour au système d’enseignement ordinaire joue en faveur des élèves. Dans le même sillage, le secrétaire général du SNTE a déclaré que la situation sanitaire et la propagation du Covid-19 a imposé l’adoption du système exceptionnel. Cependant, selon ses dires, celui-ci n’est plus nécessaire.

En dépit de sa position favorable, Bilal Benzahrir n’a pas manqué d’exprimer son appréhension quant au phénomène de l’entassement dans les classes. Particulièrement dans les cycles moyen et secondaire. Il a appelé, ainsi, les autorités à alléger les classes afin de réduire la pression sur les enseignants. C’est toujours selon les propos du même syndicaliste faites au média susmentionné.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -