Rentrée scolaire 2022 en Algérie : le CNAPESTE propose 9 étapes

Algérie – Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’enseignement (Cnapeste) propose un plan en 9 étapes pour la rentrée scolaire 2022.

En effet, la crise sanitaire persiste dans le pays, ce qui laisse place, encore cette année, à des mesures préventives pour la nouvelle rentrée sociale. De ce fait, le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’enseignement (Cnapeste) estime qu’il faudrait donner de l’importance à cette rentrée scolaire 2022 en Algérie, en adoptant neuf (09) solutions d’urgence. C’est ce qu’a rapporté Echorouk, hier.

Dans le détail, il s’agit de circonstances exceptionnelles que le pays observe depuis déjà plus d’une année. Cela dit, les derniers évènements qui ont touché le pays, n’ont fait qu’accentuer l’anxiété. En passant par les incendies qui ont ravagé de nombreuses régions, et principalement la Kabylie, au meurtre du jeune Djamel Bensmaïl.

De ce fait, le Cnapeste appelle les enseignants à renoncer à la discrimination et aux discours de haine. De plus, il les encourage plutôt à fortifier et protéger l’unité nationale. Mais aussi, à s’engager dans le travail pour soutenir la cohésion et la solidarité nationales.

En outre, le syndicat estime qu’il serait important de mobiliser les capacités matérielles et humaines pour la mise en œuvre des plans exceptionnels pour la scolarisation. C’est pour la réussite de cette rentrée scolaire 2022. Chose qui implique la nécessité de fournir un budget suffisant pour employer des professeurs diplômés des grandes écoles.

Rentrée scolaire 2022 en Algérie : le Cnapeste insiste sur le respect du protocole sanitaire

Toutefois, dans le même communiqué, le Cnapeste a mis l’accent sur l’aspect préventif. Le bureau précise qu’il est tout aussi nécessaire de fournir les moyens nécessaires. Cela, dans le but de respecter le protocole sanitaire mis en place par les autorités. En sus, préparer les structures nécessaires pour l’accueil des élèves.

Dans un autre registre, le même organisme dénonce cet acte criminel, qui est le lynchage à mort du jeune Djamel Bensmaïl. De plus, le syndicat dénonce également les discours de haine et de discrimination. Mais aussi, de violence et de distorsion au sein des membres du peuple algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes