Rentrée scolaire 2022 en Algérie : tous les détails dévoilés par le ministre de l’Éducation

Algérie – Soucieux de la conjoncture sans précédent que traverse l’Algérie, le ministre du secteur donne des consignes aux directeurs de l’Éducation pour ce qui est de la rentrée scolaire 2022. On vous relate ci-dessous ces importantes instructions, ce 17 août 2021.

C’est en effet un malheureux concours de circonstances que vit notre pays en ce moment. Suite à ça, le ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, a appelé les directeurs de l’Éducation lors d’une visioconférence à suivre un ensemble de dispositions. Cela vise à garantir une rentrée scolaire 2022 en Algérie dépourvue de risques sanitaires majeurs et autres soucis. C’est ce que relate Echorouk.

Précisément, on le virus de la Covid-19 et les incendies au niveau de plusieurs wilayas du pays. Alors, le responsable a mis en exergue la restauration des établissements endommagés. En priorité, la réparation de tout ce qui peut menacer directement la santé des élèves. En l’occurrence, les tuyauteries de gaz et les câbles électriques ainsi que tout ce qui pourrait porter préjudice aux élèves, précise la même source.

Dans la même optique, le ministre a également transmis des consignes aux directeurs, hommes et femmes, de l’Éducation au cours de cette réunion à distance. Cela concerne notamment l’encadrement pédagogique. De ce fait, les diplômés des écoles normales supérieures (ENS) spécialisées dans la formation des enseignants sont prioritaires au recrutement, également selon le quotidien arabophone.

Voici selon Belabed les directives qui garantiront le bon déroulement de l’année scolaire 2022

En premier lieu, il est nécessaire d’œuvrer à l’accélération du recrutement et affectations des enseignants, selon le ministre. Ce processus d’embauche doit se baser particulièrement sur deux critères importants. Alors, on parle des exigences légales et des capacités à utiliser les technologies modernes pour améliorer leur performance d’enseignement. C’est selon la source précitée. 

En outre, quant aux préoccupations des parents d’élèves, le premier responsable du secteur de l’Éducation leur a consacré une section. Cela met en emphase le renforcement des points d’accueil pour les parents. Ces derniers seront donc répartis sur les établissements d’enseignement, afin d’éviter les rassemblements. Pour ce faire, des chefs de service seront présents pour renseigner et apporter réponses aux préoccupations des parents.

Toujours concernant ces directives, le ministre appelle les présents à attribuer des journées d’accueil particulières aux directeurs d’établissements d’enseignement et inspecteurs dans le but d’améliorer l’exercice de leurs missions. Évidemment, ajoute-t-il, tous les problèmes doivent être résolus avant la rentrée scolaire, d’après la source susvisée.

Davantage de mesures pour préparer cette rentrée dans ces conditions inédites 

Dans la même trajectoire, le dirigeant exhorte les participants à la réunion à intensifier les visites de terrain dans les établissements d’enseignement. Et ce, pour mieux comprendre la réalité de ces écoles et par la suite répondre au besoin efficacement. Mais encore, Belabed met l’accent sur les manuels scolaires. Ces derniers doivent être distribués à tous les établissements dans les délais impartis pour permettre aux parents de les acquérir, signale-t-il aux directeurs.

Maintenant, pour ce qui est de l’égalité entre les élèves, le ministre insiste sur l’inspection pédagogique et l’encadrement effectif des écoles privées. Cette opération, dit-il, doit être consolidée. Notamment, pour repérer celles qui ne respectent pas le cahier des charges.

Quant au protocole sanitaire, il est primordial de trouver des solutions pour assurer la disponibilité de l’eau dans les établissements scolaires. Spécialement, pendant les périodes de présence des élèves. Et ce, afin de favoriser l’application des mesures d’hygiène, soutient Belabed.

Pour conclure, le ministre de l’Éducation a également présenté le projet prometteur du président de la République. Il s’agit de l’école numérique. Dans ce sens, le responsable explique que cette innovation ouvrira des perspectives à l’école algérienne pour faire un bond dans la qualité de l’enseignement. Mais aussi réduire la charge pesante sur nos élèves en allégeant le poids du cartable. Surtout, dans le cas des enfants au primaire, achève Belabed.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes