AccueilÉconomieVotre ArgentProjet de loi sur la monnaie et le crédit en Algérie :...

Projet de loi sur la monnaie et le crédit en Algérie : ce qu’il faut savoir

Économie – Le Premier ministre dévoile du nouveau concernant le projet de loi sur la monnaie et le crédit en Algérie. Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails relatifs à ce sujet dans la suite de son édition du dimanche 16 octobre 2022. 

En effet, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a rapporté, ce samedi, de nouvelles précisions sur le projet de la loi sur la monnaie et le crédit en Algérie. Il a déclaré que celui-ci a été achevé et sera présenté en réunion du gouvernement dans les prochains jours. Il s’agit là de ce que rapporte l’agence APS

Si vous êtes intéressés de connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. Effectivement, le chef du gouvernement algérien a précisé que cette loi a connu de profonds ajustements. Et ce, a-t-il souligné, en vue de réformer le secteur financier et bancaire en Algérie. Cela, tout en consacrant des critères internationaux et des pratiques élevées dans le financement de l’économie. 

Selon les précisions de la susdite source médiatique, cette opération souligne l’importance de s’adapter aux changements économiques et financiers. En plus d’affronter les défis techniques et technologiques. Benabderrahmane a par ailleurs exposé les changements qu’a connu cette loi décrite comme étant « la clef de voûte » de l’économie. 

Cette opération intervient, selon lui, dans un processus de relance, concrétisation et diversification de l’économie nationale. Cela, dans le cadre d’une inclusion financière et du développement du marché financier. En plus de la disponibilité de nouvelles sources de financement économique. 

L’objectif principal de la démarche en question est de renforcer la gouvernance de la Banque d’Algérie (BA), affirme le Premier ministre. Elle tend, selon lui, notamment à assurer l’indépendance du susdit établissement et à élargir son pouvoir.

Loi sur la monnaie et le crédit : voici plus de détails

Par la même occasion, Aïmene Benabderrahmane a ajouté que les changements apportés à cette loi visent à apporter de la stabilité financière aux banques. Soit, notamment, la surveillance et le contrôle prudentiels. Ce n’est pas tout ! Cette mutation comprend plusieurs autres objectifs.

À savoir, l’ouverture de l’écosystème bancaire en ligne et l’expansion des moyens de paiement. Cela, en incluant la monnaie électronique, explique encore le même responsable. Le projet porte également sur le financement islamique et l’encadrement juridique des bureaux de change en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes