AccueilActualitéAlgériePort d’Alger : saisie de cocaïne et de faux billets

Port d’Alger : saisie de cocaïne et de faux billets

Algérie – Dans le cadre de la lutte contre le trafic, les éléments des Douanes ont procédé à la saisie d’une quantité importante de cocaïne et de faux billets au niveau du port d’Alger. Désireux d’en apprendre plus à cet égard ? Alors, ne ratez pas ce nouveau numéro !  

Le chemin vers la mise en fin définitive du trafic et de la contrebande, serait-elle encore longue pour les autorités algériennes ? Une chose est sûre, celles-ci ne cessent d’opérer les opérations de saisie et l’arrestation des impliqués ad hoc. D’ailleurs, récemment, les éléments des Douanes du port d’Alger ont procédé à la saisie de la cocaïne et de faux billets.

Malgré les peines que prononce la justice à l’égard de ce type d’activités, certains tentent encore de passer au travers les épines de la justice. En fait, en coordination avec les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), les agents des Douanes ont saisi une incroyable quantité de cocaïne. Il s’agirait en fait d’une quantité de 7,6 kg de cocaïne.

Mais ce n’est pas tout ! S’ajoutent 2.000 batteries de cigarettes électroniques ainsi qu’une somme colossale de faux billets de 1.000 DA. Soit l’équivalent d’un montant de 1.800.000 Da. Sachant que la loi ne caresse pas dans le sens du poil quand il s’agit d’un mouvement illicite des capitaux de et vers l’étranger. En somme, c’est ce qu’a fait savoir le communiqué de la Direction générale des Douanes.

Un ressortissant algérien impliqué dans l’affaire ! 

Du reste, le communiqué indique que les objets saisis ont été minutieusement dissimulés au cœur d’une voiture. Il convient de noter que le véhicule en question appartient à un ressortissant algérien en provenance de l’étranger. Ainsi, les autorités concernées sont parvenues à mettre la main sur cette énorme quantité de drogue et de faux billets.

Cette opération de saisie s’inscrit dans le cadre des efforts des services des Douanes algériennes. Et surtout, avec la mobilisation de ses agents dans la lutte contre la contrebande, sous toutes ses formes. À savoir le narcotrafic et le trafic des substances psychotropes. Mais aussi de tout ce qui est susceptible d’affecter la santé ou la sécurité des citoyens.

C’est ce qu’a fait savoir le communiqué susmentionné. Outre cela, ladite source évoque la protection de l’économie nationale. En sus de cela, la mise en œuvre de la législation et de la réglementation. Notamment celle relative au mouvement des capitaux de et vers l’étranger.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes