Ces plats algériens qui font du succès à l’international

Algérie – Le temps où le pays n’était connu que pour ses dattes, son couscous ou son Makrout est révolu. Un grand nombre de plats algériens sont de plus en plus consommés à l’étranger.

Depuis quelques années, plusieurs plats algériens connaissent un succès croissant au niveau international. En matière de saveurs, épices, assaisonnements et sauces, la culture alimentaire algérienne est connue dans plusieurs pays du monde. Traditionnelle ou revisitée. Elle n’a pas fini de faire le tour du monde !

Mais entre le couscous, la rechta algéroise et la karantita, les goûts et les préférences diffèrent. Quelles sont les recettes algériennes dont les étrangers raffolent ? On vous dévoile tout. Si l’on devait nommer une chose en relation avec l’Algérie. Le couscous est le plat que l’on nommerait le plus spontanément. Et c’est en grande partie vrai.

Même s’il semble qu’à l’origine, ce plat à la semoule ne soit pas vraiment algérien. Il est surtout maghrébin comme l’a certifié l’UNESCO. N’empêche que de nombreux restaurants étrangers ont choisi de le mettre à la carte selon le savoir-faire algérien, rapporte Visa-Algérie.

Couscous algérien : Un succès qui se confirme 

En effet, si vous êtes de passage en France, vous pourrez en manger dans la plupart des grandes villes. Soit à Marseille, à Paris ou encore à Bordeaux. Ce délicieux plat aux légumes, au poulet ou à l’agneau est notamment très prisé dans d’autres pays européens. À Londres par exemple. Oui, oui vous avez bien lu ! Vous trouverez un excellent couscous au restaurant Khamsa situé dans le quartier londonien, Brixton en l’occurrence.

Mais aussi dans des hostelleries populaires de Little Algiers. Ce plat emblématique de l’Afrique du Nord s’est également glissé dans les menus berlinois. Le couscous est le plus commandé au restaurant Chez Zola, à Berlin. On en mange beaucoup dans des pays lointains. En Amérique du Nord par exemple. Oui, ce délice méditerranéen, brille dans les assiettes américaines. À Washington, plusieurs restaurants le préparent, entre autres, le restaurant Casbah Café.

Au Québec, où une importante communauté algérienne émigre, le couscous s’est rapidement fait une place. On en trouve à la façon kabyle ou algéroise dans le restaurant Au coin Berbère. Ce plat qui s’accommode de mille et unes façons voyage à l’autre bout du monde. C’est une véritable tradition des déjeuners asiatiques. À Singapour, au Moyen-Orient ou encore à Dubaï. Il termine son périple au restaurant Le Souk, basé à Adélaïde, en Australie. 

La Garantita, Karantika ou Karantita : Une tendance au coin de la rue

On ne pouvait pas faire cette sélection sans parler de la karantika algérienne. C’est peut-être le plat qui fait de nous les rois du pois chiche. Parmi de nombreuses recettes que comptent la cuisine nationale, celle-ci est l’une des favorites des européens. La street-food répond à une demande toujours plus forte pour sa facilité de réalisation.

Mais beaucoup plus, en raison de son coût plus économique. La Karantika ou Keda Beida est l’un des plats algériens les plus appréciés en Europe. Cela à Paris, Marseille, Lyon, Nantes et à Londres. On peut également la déguster aisément dans d’autres pays. À Montréal ou encore chez Merguez and Fries dans le quartier new-yorkais, Astoria. 

Frites-Merguez : Plus qu’un sandwich !

Avouons que question gastronomie, la cuisine algérienne a de sérieux atouts. Le sandwich frites-merguez avec ou sans harissa a su traverser les frontières. Simple mais très savoureuse, cette spécialité est la star dans de nombreux quartiers parisiens. Soit à Barbès dans le 11e arrondissement, à Belleville ou encore à Strasbourg-Saint-Denis. 

Le chef français Wilfried Graux s’est affairé à le revisiter, le rendant plus raffiné. Il va même jusqu’à l’inclure dans son menu varié, dans son restaurant Hubert de Montorgueil, à Paris. Le sandwich frites-merguez se vend au cœur de Marseille à un prix allant de 2 à 3 euros. Sans surprise, il est le plus vendu lors d’événements de rue. Comme la fête de la musique qui a lieu chaque 21 juin. 

Le Merguez-frites réussit presque à rivaliser avec le hot-dog aux États-Unis. Cette charcuterie algérienne est très appréciée à New-York. Elle se présente comme un plat exotique. Elle est appelée la saucisse nord-africaine. Ce casse-croûte dégoulinant de plaisir fait l’unanimité. Il existe même un restaurant nommé Merguez and Fries à Astoria, comme déjà mentionné.   

Pizza à la garniture très modeste à essayer au moins une fois dans sa vie 

Il faut savoir que dans l’autre côté du globe, la pizza carrée est le coup de cœur gourmand. Tout comme le plat précédent, elle a su gagner le cœur des New-yorkais. Accompagnée d’une boisson coca bien fraîche, on la retrouve dans le fameux Merguez and Fries. Elle connaît également un succès sans précédent à la Bakery Jolie Bleue, à Washington. Elle est présentée sous une forme plus élégante et chic.

Dans des bistrots, des pizzerias ou dans la rue, la pizza dz est un véritable pécher mignon. Les plats algériens ont donc su s’imposer et s’intégrer aux traditions du monde entier. Au fil des années, ils ont su conquérir les cœurs, même les plus difficiles et exigeants. Cela par leur générosité, leur simplicité et leurs saveurs variées qui font voyager les papilles dans le monde. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes