Production du vaccin Spoutnik en Algérie : La Russie précise

Algérie – L’ambassadeur de la Russie en Algérie, Igor Beliaïev, a affirmé ce samedi, 30 janvier, que son pays est prêt à apporter une aide pour produire le vaccin Spoutnik V localement. 

Effectivement, l’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaïev, a accordé hier un entretien à la chaîne de télévision privée, Ennahar TV, au sujet du fameux vaccin russe, Spoutnik V. Le représentant diplomatique a évoqué une possibilité de production de cet antidote russe dans notre pays.

Lors de son passage, le diplomate a déclaré que la Russie se tient prête à aider l’Algérie dans la production du vaccin russe. Igor Beliaïev a expliqué que le partenariat entre les deux alliés est véritablement stratégique. Il remonte à plus d’une vingtaine d’années, a-t-il souligné. 

Dans le même sillage, l’ambassadeur a assuré que son pays est décidé à partager la technologie de son antidote contre la Covid-19 avec le nôtre. « La Russie est prête à coopérer avec l’Algérie pour lancer une véritable production du Spoutnik V au niveau local ». C’est ce que réaffirme le représentant de la Russie à Alger.

Spoutnik V : un vaccin très convoité pour son efficacité de plus de 90%

Selon ce qu’a dit l’intervenant, la Russie a enregistré deux vaccins anti-Covid-19. Ces derniers sont actuellement en cours de développement. Il a souligné, dans ce sens, que de plus en plus de pays veulent adopter le Spoutnik V, d’un taux d’efficacité de 95%. « La demande pour le vaccin russe ne cesse d’augmenter », assure l’orateur. Ce dernier ajoute qu’« il n’est pas possible de satisfaire toutes les demandes reçues actuellement ». C’est en effet ce qu’a estimé le chargé d’affaires algéro-russes.

En sus, Igor Beliaïev a estimé que cette arme anti-Covid est la plus adaptée à une campagne de vaccination. Il en est ainsi pour la simple raison qu’il est plus facile à stocker. Pour rappel, le vaccin russe nécessite une conservation à une température de -18 °C, à l’opposé de celui de Pfizer-BioNTech. Ce dernier nécessite un stockage à très basses températures entre – 60 et – 80 °C. 

Selon l’invité de la chaîne précitée, l’Algérie recevra un demi-million de doses du vaccin Spoutnik V d’ici le mois de mai prochain. Pour l’heure, avec l’acquisition de 500.000 doses du Spoutnik V, le pays a entamé hier, 30 janvier, sa campagne vaccinale depuis Blida. Cette première cargaison a coûté à l’État la somme de 1.5 milliards de dinars. C’est en tout cas ce qu’a certifié le porte-parole du Comité scientifique, Djamel Fourar, dans une déclaration en marge du lancement de la campagne de vaccination contre le coronavirus

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes